Playtime Berlin tire sa révérence

Après trois éditions, le salon de l’univers de l’enfant Playtime Berlin tire sa révérence. Lancée en juillet 2017 avec la volonté de toucher les acheteurs et les griffes d'Europe du Nord et de l'Est, l’édition berlinoise n’a donc pas rencontré le succès espéré, enregistrant une baisse constante de son visitorat. Lors de sa dernière session qui s’est tenue les 4 et 5 juillet derniers au sein du Palazzo Italia à Berlin, le salon a réuni 84 marques et accueilli 708 visiteurs, contre respectivement 120 marques et 738  visiteurs en janvier 2018. 


Le salon Playtime Berlin s'arrête - DR

« Le visitorat du salon n’a pas connu une évolution positive et nous ne détectons aucun signal qui nous permettrait d’envisager une amélioration future. Nous sommes arrivés à la conclusion qu’il n’y a peut-être pas de place en Europe pour un autre salon de mode enfantine pour le moment ou bien que le marché allemand reste trop divisé pour justifier de la tenue d’un véritable salon professionnel », indique-t-on du côté de Picaflor, l’organisateur de Playtime Berlin, mais aussi des salons Playtime Paris, Playtime New York et Playtime Tokyo.
 
Le Playtime Berlin n’est cependant pas le seul salon de l’enfant à connaître de telles difficultés dans la capitale allemande. Le salon Kid's Wear n'a duré qu'une saison en 2012, le Kids Camp, inclus dans le Bread & Butter, n’a tenu qu’une édition en 2010 et le B&B Youngstars, seconde tentative programmée en 2011 sur l'ancien aéroport de Berlin Tempelhof, avait été annulé. Récemment, c’est le Cookies Show consacré à la chaussure et au lifestyle enfant qui au printemps dernier a annoncé son arrêt. 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterMode - AccessoiresMode - ChaussuresSportDenimParfumsCosmétiquesDécorationSalons
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER