×
Publicités
Publié le
15 sept. 2021
Temps de lecture
5 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Pleins feux sur la mode africaine, de Paris à Milan

Publié le
15 sept. 2021

Défilés, conférences, débats… Diverses associations montent au créneau pour promouvoir la mode africaine, qui a gagné en visibilité ces dernières années via de jeunes designers de plus en plus présents sur les podiums. Ce phénomène éclate désormais au grand jour, attirant l’attention du public mais aussi des grandes maisons et des Fashion Weeks, comme en témoigne le programme intense de cette saison, de Paris à Milan.


Paris accueille vendredi le premier grand show dédié à la mode africaine - Africafashionup.com

 
Le marathon débute dans la Ville Lumière ce vendredi avec un rendez-vous à ne pas manquer. Il s’agit de "la première grande manifestation parisienne consacrée à la mode africaine contemporaine et sa haute couture", annonce sur son site Africa Fashion Up, le programme dédié à la mode de Share Africa, plateforme de rencontres et d’échanges fondée par la mannequin franco-ivoirienne Valérie Ka et l’entrepreneur Arnaud Ventura pour promouvoir les jeunes talents et entrepreneurs africains.
 
Africa Fashion Up souhaite "reconnaître et encourager une mode africaine en pleine effervescence, entre tradition et modernité, entre héritage et ouverture internationale" et a lancé dans ce but un concours, dont le lauréat sera désigné le 17 septembre, à l'Hôtel Salomon de Rothschild, dans le VIIIe arrondissement, à l’issue d’un défilé présentant les créations des cinq lauréats du programme, à savoir Zac Koné (Côte d’Ivoire), Guy Fabrice Sullivan (Côte d’Ivoire), Natasha Jaume & Carina Louw (Afrique du Sud), Souleymane & Laure Tarot (Sénégal) et Emmanuel Okoro (Nigeria).

Cet événement clôturera deux jours de rencontres entre les cinq stylistes auprès de personnalités et des institutions de la mode à Paris. Balenciaga, notamment, partenaire de l’opération, les accueillera leur offrant un accompagnement personnalisé de six mois dans le cadre d’un programme de tutorat. Ils seront aussi reçus dans l’atelier du styliste camerounais Imane Ayissi, qui a intégré le calendrier de la Semaine de la Haute Couture l'an dernier, et rencontreront Sophie Erika, directrice Business and Collection Planning de Kenzo Mode.

Enfin, ils pourront bénéficier d’une formation délivrée par l’école de management, HEC Paris. A l’issue du défilé, le gagnant de cette première édition sera départagé par cinq stylistes reconnus du continent africain : Imane Ayissi, le marocain Karim Tassi, le camerounais Martial Tapolo, Eric Raisina, originaire de Madagascar, et Soraya Da Piedade provenant de l'Angola.
 
Toujours à Paris, le 18 septembre, se tiendra à 17h45 auprès de l'Institut national d'histoire de l'art, une conférence dédiée à l’histoire et à l’esthétique des sapeurs. Intitulée "La mémoire longue d’une mode populaire: la Sape en Europe et au Congo (XIXe-XXIe siècles)", cette conférence sera tenue par Manuel Charpy, spécialisé en histoire de la culture matérielle et de la culture visuelle, dans le cadre des 38e Journées européennes du patrimoine.
 

Un look du label italo-nigérian Joy Meribe, qui débute sur les podiums milanais - showroom.afrofashion.org


La semaine suivante ce sera au tour de Milan d’allumer les projecteurs sur la mode africaine contemporaine. La manifestation s’ouvrira le 22 septembre à 10h avec le défilé collectif diffusé en format digital "We are made in Italy – Black lives matter in Italian Fashion”, dévoilant le travail de cinq talents au féminin implantés en Italie.
 
Le projet a été lancé il y a tout juste un an par l’italo-camerounaise Michelle Francine Ngomno, à la tête de l’Afro Fashion Association, association à but non lucratif qu’elle a fondée en 2015 avec Ruth Akutu Maccarthy, d'origine ghanéenne. Il est parrainé par les designers Stella Jean et Edward Buchanan et soutenu la Camera Nazionale della Moda (CNMI).
 
Le même jour, dans la foulée, se tiendra le show en présentiel de Joy Ijeoma Meribe. Originaire du Nigeria, la styliste a fondé sa marque de prêt-à-porter au style chic et contemporain et aux couleurs chatoyantes, en 2017, à Parme. Après avoir participé au show collectif "We are made in Italy – Black lives matter in Italian Fashion” l’an dernier, elle débute cette saison en solo sur les podiums. Parmi les autres maisons africaines figurant au calendrier milanais, les labels du Nigeria Logos Space Programme et Maxivive ainsi que Maison Alvine Demanou de la styliste éponyme camerounaise basée à Venise présenteront leur collection en digital le lundi 27, sans oublier la Sud-Africaine Sindiso Khumalo, programmée le 26.
 
Par ailleurs, la Chambre de la mode lance en cette édition le projet "Fashion Bridges - I Ponti della Moda", en partenariat avec l'ambassade d'Italie à Pretoria et l’école florentine Polimoda, permettant à quatre jeunes créateurs de la Fashion Week sud-africaine (Jacques Bam, Fikile Zamagcino Sokhulu, Sipho Mbuto et Michael Peter Reid) épaulés par quatre anciens élèves de Polimoda (Domenico Orefice, Ilaria Bellomo, Julian Cerro et Alessia Dovero) de réaliser chacun une collection capsule présentée à Milan, puis durant la Fashion Week de Johannesburg.
 
En parallèle de la Semaine de la mode féminine, la capitale lombarde accueille, du 23 au 26 septembre, la sixième édition de l’Afro Fashion Week Milano, organisée par l’Afro Fashion Association. La manifestation s’organise autour de conférences et présentations centrées cette saison sur le recyclage et le problème des vêtements usagés, qui inondent le continent africain. Au menu aussi des présentations digitales et une dizaine de défilés en présentiel.
 

La Semaine de la mode africaine à Milan en est à sa sixième édition - Afro Fashion Association


Six stylistes basés entre l’Italie et le Burkina Faso, le Burundi, le Kenya, le Maroc, la Côte d’Ivoire et le Vietnam défileront samedi 25 septembre, tandis que cinq autres, originaires du Cameroun, défileront le lendemain dimanche 26 dans le cadre du nouveau projet “Fab Five Bridge Builders International”, qui mettra en avant la créativité BIPOC (acronyme de Black and Indigenous People of Color). Pour soutenir cette initiative, Virgil Abloh a créé un tee-shirt spécial avec sa marque Off-White. Les bénéfices de la vente, qui se fera sur la plateforme showroom.afrofashion.org, seront reversés à l'Afro Fashion Association.
 
Prenant le relais après Milan, la Fashion Week de Paris mettra en avant quant à elle le styliste nigérian Kenneth Ize, qui inaugurera la manifestation avec un défilé en présentiel le lundi 27 septembre à 17h30.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com