×
Publicités
Par
AFP
Publié le
18 oct. 2011
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Plus de 450 licenciements au Ritz qui va fermer 2 ans pour travaux

Par
AFP
Publié le
18 oct. 2011

PARIS, 18 oct 2011 (AFP) - L'hôtel parisien de luxe Le Ritz, situé place Vendôme, va fermer "à l'été 2012" pour 27 mois de travaux et se séparer de l'essentiel de ses 500 salariés, a-t-on appris mardi auprès de l'établissement, propriété du milliardaire égyptien Mohammed Al Fayed.

Le Ritz
afp.com/Joel Saget

"Environ une trentaine d'emplois" seront conservés pour gérer l'hôtel durant les travaux, assurer sa visibilité et préparer sa réouverture, a précisé à l'AFP un porte-parole.

"Les discussions se poursuivent" avec les instances représentatives du personnel pour savoir combien d'emplois exactement vont être supprimés, a-t-il précisé.

Joint par l'AFP, le délégué syndical CFDT du Ritz, Jacques Lebreton, a réclamé "du chômage partiel pour l'ensemble des salariés afin de leur permettre de réintégrer l'entreprise après les travaux", dont il a admis la nécessité.

La fermeture, qui concerne aussi le restaurant L'Espadon (2 étoiles) et l'école de cuisine Ritz Escoffier, devrait intervenir "à l'été 2012", précise le communiqué, et durer "27 mois".

La dernière rénovation d'envergure de l'établissement Ritz, l'un des plus prestigieux de la capitale, remonte à plus de 30 ans (1979).

L'hôtel, qui affiche 5 étoiles, n'avait pas obtenu la distinction Palace pour ses 160 chambres et suites, décernée pour la première fois en France avant l'été.

L'objectif des travaux, dont le montant n'a pas été précisé, est "double: perpétuer la tradition d'excellence instaurée par son fondateur César Ritz en 1889, et assurer aux salariés un accompagnement personnalisé pendant la période de fermeture de l'hôtel", explique Franck J. Klein, président du Ritz Paris, cité dans le communiqué.

Le paysage de l'hôtellerie de luxe à Paris est en profonde métamorphose, du fait de l'arrivée de nouveaux acteurs, le plus souvent asiatiques.

Ainsi, le Hong-kongais Shangri-La a ouvert en octobre 2010, près de la place d'Iéna, la chaîne singapourienne Raffles s'est installée au Royal Monceau (VIIIe) après plus de deux ans de travaux. Un établissement Mandarin Oriental s'est installé, près de la place Vendôme au début de l'été, et un hôtel à l'enseigne Peninsula, également prévu pour arborer 5 étoiles, veut ouvrir en 2012.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.