×
5 086
Fashion Jobs
Publicités
Publié le
25 janv. 2023
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Podcast: Pierre-Nicolas Hurstel (Arianee) décrypte les challenges du secteur de la mode dans le Web3

Publié le
25 janv. 2023

Pour ce nouvel épisode, le podcast LuxurynsightXFashionNetwork accueille Pierre-Nicolas Hurstel, PDG et co-fondateur de la société Arianee, un fournisseur de solutions de Web3. 

Cet ancien président de l'antenne américaine d'Eurovet, qui est également professeur à l'IFM, détaille avec Olivier Guyot, le rédacteur en chef France de FashionNetwork.com, l'importance et les défis de la transformation numérique pour le milieu de la mode et du luxe.

En co-fondant Arianee en février 2019, avec Frédéric Montagnon, ​Julien Romanetto, Alexandre Cognard et Luc Jodet,  le consortium espère séduire les marques de mode avec la blockchain indépendante.

Dès 2017, lorsqu'il a fondé Remode - un cycle de conférences à portée mondiale sur les enjeux de durabilité - Pierre-Nicolas Hurstel a constaté "des problèmes majeurs qui se posent aux marques concernant leur survie" et des questions telles "comment je peux faire des produits qui sont meilleurs et plus responsables ?" ou "est-ce-que je suis plus vertueux sur l’ensemble de ma chaîne de valeur ?".

"Pour résoudre ces deux problèmes, de durabilité et d’omnicanalité, je suis convaincu que la technologie et l’innovation vont permettre à ces marques de passer ce cap-là et de devenir des marques qui peuvent avoir une croissance et une réussite durables, postule Pierre-Nicolas Hurstel. Pour l'entrepreneur, "ces innovations sont à réaliser de bout en bout de la chaine, du fil jusqu’au consommateur final".

Si à cette époque ce n'étaient que des prémisses de stratégies de mise en place, le co-fondateur d'Arianee souligne "c’est en train d’être internalisé pour la plupart des marques, elles travaillent sur la durabilité et sur la traçabilité car elles savent que la mesure de l’impact et le coefficient environnemental vont être obligatoires, que le digital product passport arrive".

Pour cet ancien d'UBM, les entreprises de mode et de luxe sont davantage équipées aujourd’hui pour évoluer dans l'écosystème numérique du Web3 mais ils leur reste des défis à relever.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com