×
Publicités
Par
AFP
Publié le
30 mai 2014
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Polémique après le retrait d'une publicité Chaumet

Par
AFP
Publié le
30 mai 2014

© 2014 AFP - La mairie d'une petite ville des Yvelines a provoqué le mécontentement d'une association de lutte contre l'homophobie pour avoir fait enlever, à la demande de certains habitants "choqués", des publicités pour un célèbre joailler montrant deux femmes sur le point de s'embrasser.

L'affiche baptisée "Double Je" par le bijoutier de la place Vendôme Chaumet met en scène le visage de deux femmes, qui sont en réalité une seule et même personne se regardant dans un miroir, référence au mythe de Narcisse, prêtes à s'embrasser sur la bouche.


La mairie du Pecq, qui, de manière "inhabituelle", a reçu une trentaine de réclamations d'administrés "choqués" par la campagne, a décidé le week-end dernier de demander à l'afficheur JC Decaux de retirer la publicité, ce que ce dernier a accepté.

Sa décision a provoqué le mécontentement de SOS Homophobie. La mairie "pratique une censure inacceptable qui traduit et renforce la hiérarchisation des couples et des personnes selon leur orientation sexuelle. Le voile qui vient d'être posé sur cette affiche met en lumière une lesbophobie qui n'ose pas dire son nom", écrit l'association dans un communiqué.

"Je comprends leur colère et j'en suis désolée", a réagi Laurence Bernard, maire de la commune de quelque 17.000 habitants, située à une quinzaine de kilomètres de Versailles.

"Je suis atterrée et navrée de la polémique que tout cela suscite. Je voulais pacifier les choses. Je me disais qu'en les enlevant, je faisais un pas vers ces habitants et que je pourrais les amener à accepter l'évolution de la société sans les brusquer", a dit la maire UMP à l'AFP.

"Je crois que ceux qui ont demandé son retrait n'ont même pas vu qu'il s'agissait d'une interprétation du mythe de Narcisse", déclare Laurence Bernard qui se dit "tout sauf homophobe", rappelant qu'elle a célébré le premier mariage homosexuel de sa commune.

Photographiée par l'américain Mario Sorrenti, l'actrice Marine Vacth révélée par le film "Jeune et Jolie" de François Ozon, a été choisie pour "sa personnalité atypique". "Une évidence pour incarner le double je de la Parisienne, élégante et rebelle", dit le bijoutier sur son site.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.