×
6 487
Fashion Jobs
Publicités
Publié le
3 mars 2016
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Portugal : pas de saudade pour les jeunes labels menswear

Publié le
3 mars 2016

Ce printemps, La Paz entre au Bon Marché, à Paris. Le grand magasin de la rive gauche intègre la marque portugaise dans sa thématique marine estivale. Installée à Porto, La Paz présente une mode homme fortement influencée par l’Atlantique.

La Paz s'inspire du vestiaire des marins portugais (collection automne-hiver 2015-16) - La Paz


Mais avec une ambiance sans redondance avec les cultures bretonne ou britannique. Jose Miguel de Abreu et André Bastos Texeira ont lancé la marque en 2011 en s’inspirant des codes vestimentaires des générations passées, notamment des marins portugais, mais en y ajoutant de la couleur et une touche streetwear premium. Au design, les fondateurs ont apporté la plus-value d'une production reconnue, faisant réaliser leurs pulls en laine dans l’historique unité de fabrication de l’usine Burel, à proximité de Lisbonne.

Ce savoir-faire est depuis des générations un atout du Portugal. L’expertise de son industrie dans le travail du cuir lui permet notamment d’être un acteur phare de la maroquinerie et de la chaussure au niveau mondial. Régulièrement, de jeunes créateurs s’appuient sur ce savoir-faire pour lancer leurs labels, comme Ideal & Co ou la designer allemande Ina Koelln, installée à Lisbonne.

Pièces de Ina Keolln - Ina Koelln


Côté textile, le Portugal est redevenu une terre de production clé pour nombre de jeunes marques européennes indépendantes et des entreprises à la recherche d’un sourcing proche, leur apportant une proximité pour le contrôle qualité, des minimas de commandes abordables et une rapidité de production. Le tout validant la carte de plus en plus désirable du « Made in Europe ».

Cet engouement bénéficie aux marques lusitaniennes. Dans le prêt-à-porter masculin, elles s’appuient sur cette expertise locale. Litoral, qui présentait sa deuxième collection complète sur le salon Man Paris, mêle streetwear épuré et ambiance marine. Certains revendiquent même clairement leur identité. C’est le cas de Portuguese Flannel.

Portuguese Flannel s'appuie sur le savoir-faire familial - Portuguese Flannel


Présente sur les salons masculins pointus (Seek, Man Paris, Jacket Required), la marque fondée en 2014 par les frères Antonio et Manuel Magalhaes s’appuie sur un savoir-faire familial vieux de quatre générations. La marque a séduit une centaine de points de vente dans le monde avec ses chemises en flanelle à partir de 115 euros. L'univers de Portuguese Flannel oscille entre l'appel de la forêt et celui du large.

Mis en avant par Moda Lisboa, de jeunes créateurs comme Ricardo Andrez, qui avait été repéré et récompensé par le salon Who’s Next Paris en 2013, Nair Javier, qui a créé sa marque casual-classique en 2014, ou encore la plate-forme collaborative Awaytomars viennent compléter cette dynamique masculine dans un autre style avec des travaux créatifs plus marqués.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com