×
6 069
Fashion Jobs
Publicités
Par
AFP
Publié le
7 juin 2009
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Pour Fashion Rio, les mannequins défilent dans les anciens docks

Par
AFP
Publié le
7 juin 2009


Défilé de la Fashion Rio
RIO DE JANEIRO, 7 juin 2009 (AFP) - Mannequins et riches Brésiliennes découvrent un lieu inusité à l'occasion des défilés de la semaine de la mode "Fashion Rio" : la zone portuaire et abandonnée de la ville que la mairie veut revitaliser.

Pour cette quinzième édition, les mannequins ne défilent plus sur les podiums montés à la Marina da Gloria, face à la grandiose baie de Guanabara, dominée par le Pain de Sucre, mais sur fond de grues géantes dans les anciens docks de la zone portuaire délabrée.

Les défilés se tiennent dans trois anciens entrepôts rénovés pour l'occasion. Très spacieux avec 600, 700 et 1 000 places respectivement, ces entrepôts offrent également une vue imprenable sur la baie de Rio, du côté du pont Rio-Niteroi, la ville située l'autre côté de la baie.

L'idée est de transformer ces entrepôts en Maison de la mode de Rio, avec salles de défilés et restaurants.

Le maire de Rio, Eduardo Paes, a souligné l'importance de cet événément dans la zone portuaire de Rio et annoncé le lancement des appels d'offre pour les travaux de restauration des docks.

La nouvelle édition de Fashion Rio a réclamé un investissement de 9 millions de reals, soit 4,5 millions de dollars, selon les organisateurs.

Elle doit présenter jusqu'à mercredi 29 défilés des collections Printemps-été 2010, dont le coup d'envoi officiel a eu lieu samedi.

Eloysa Simao, fondatrice et organisatrice du principal événement de mode de Rio depuis 1992, a été remplacée par Paulo Borges, directeur de la création de la "Fashion Week Sao Paulo", la semaine de mode la plus importante d'Amérique latine.

Pour cette saison, ce dernier a décidé de réduire le nombre des défilés de 39 l'an dernier à seulement 29 "afin de les rendre plus dynamiques", a-t-il expliqué à la presse.

Les griffes brésiliennes, comme Maria Bonita, Salinas, Cavendish, TNG, Cantao, Lenny ou Redley, devaient présenter des jupes courtes, des bikinis avec de longs noeuds sur les côtés et des imprimés colorés et lumineux. La couleur argent dominera les pièces les plus luxueuses.

En cette année de la France au Brésil, la France est aussi à l'honneur à Fashion Rio: une salle abrite une exposition du photographe et ethnologue français Pierre Verger (1902-1996) connu pour ses photos de Salvador de Bahia où il décida de s'installer à la fin des années 40.

Cette exposition présente aussi, cas plus rare, 50 photos en noir et blanc de Rio - certaines inédites - prises lors de la première visite du photographe à l'occasion du carnaval de 1941, puis de ses visites en 1946 et 1950.

Des diapositives des oeuvres d'un autre Français, Jean-Baptiste Debret (1768-1848), peintre officiel à l'époque de l'empereur Pierre Ier et qui représenta d'innombrables scènes de la vie quotidienne à Rio, seront projetées à l'air libre.

Par Claire DE OLIVEIRA

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.