×
5 298
Fashion Jobs
CELIO
Chef de Projet Contenus Web H/F
CDI · SAINT-OUEN
BOUCHERON S.A.S.
Boucheron – CDI Contrôleur(Euse) de Gestion Sociale ww F/H
CDI · PARIS
GROUPE ARMAND THIERY
Acheteur Produits à Façon H/F
CDI · LEVALLOIS-PERRET
TOMMY HILFIGER
Sales Manager (M/F/X) - Tommy Hilfiger & Calvin Klein - Printemps Cagnes-Sur-Mer- CDI 35h
CDI · CAGNES-SUR-MER
PVH CORP.
Sales Manager (M/F/X) - Tommy Hilfiger - Talange - CDI 35h
CDI · TALANGE
SINTEL RECRUTEMENT
Chauffeur Livreur /Manutentionnaire PAP
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Intendant Services Généraux
CDI · PARIS
CONFIDENTIEL
Chef de Produits Senior (H/F)
CDI · GONESSE
CITY ONE
Chef Hote Pour Production Audiovisuelle (H/F) -CDI- 35h
CDI · PARIS
CONFIDENTIEL
CDI Responsable Régional - Centre (H/F)
CDI · TOURS
CALZEDONIA SIEGE
Chargé(e) Administration du Personnel et Paie - CDI - Paris
CDI · PARIS
AMERICAN VINTAGE
Chef de Projet Amoa E-Commerce (H/F)
CDI · SIGNES
REVLON
Chef de Produit Senior Personal Care H/F
CDI · PARIS
STRIDE-UP
SEA / Social Ads Acquisition Manager - Mode
CDI · PARIS
INTIMISSIMI
Animateur Régional Des Ventes H/F - Paris
CDI · PARIS
BLUE BOX
Responsable Approvisionnement Retail H/F
CDI · L'UNION
BLUE BOX
Responsable Paie H/F
CDI · L'UNION
TEDDY SMITH
Directeur Comptable H/F
CDI · L'UNION
SEPHORA
Manager Des Ventes (F/H) - Annemasse
CDI · ANNEMASSE
SEPHORA
Manager Des Ventes (F/H) - Marseille Les Terrasses du Port
CDI · MARSEILLE
SEPHORA
Manager Des Ventes (F/H) - Marseille Saint Ferréol
CDI · MARSEILLE
SEPHORA
Manager Des Ventes (F/H) - Aix en Provence
CDI · SAINT-ANTONIN-SUR-BAYON
Par
Reuters
Publié le
8 avr. 2020
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Pour l'OMC, la chute du commerce mondial pourrait atteindre 32 %

Par
Reuters
Publié le
8 avr. 2020

BRUXELLES (Reuters) - Le commerce mondial risque de subir cette année une chute pire encore que celle enregistrée pendant la crise financière de 2008-2009 en raison de l’épidémie de coronavirus mais il devrait rebondir l’an prochain, à condition que les États coopèrent, a déclaré mercredi l’Organisation mondiale du commerce (OMC).



Les échanges commerciaux internationaux devraient chuter cette année en raison de la pandémie de coronavirus avant un probable rebond l'an prochain, a déclaré mercredi l'Organisation mondiale du commerce (OMC). - Photo d'archives / Reuters / Denis Balibouse


Elle prévoit une baisse de 13 % à 32 % du commerce de biens, une fourchette dont la largeur reflète l’incertitude actuelle quant à l’impact de la crise sanitaire qui touche la quasi-totalité des pays de la planète. “Les chiffres sont mauvais, c’est indéniable”, a déclaré Roberto Azevêdo, le directeur général de l’OMC, cité dans un communiqué. “Mais une relance rapide et vigoureuse est possible. Les décisions prises aujourd’hui détermineront la forme de la reprise et les perspectives de croissance mondiale.”

Il a souligné l’importance de laisser les marchés ouverts et de veiller à éviter des incertitudes afin de favoriser les investissements. “Et si les pays travaillent la main dans la main, nous aurons une croissance beaucoup plus rapide que si chacun agit seul”, a-t-il ajouté.

Pour 2021, l’organisation internationale basée à Genève dit tabler sur un rebond de 21 % à 24 % des échanges et elle explique que l’ampleur de la reprise dépendra pour une bonne part de la durée de l’épidémie et de l’efficacité des mesures mises en oeuvre pour limiter son impact économique.

L’OMC a confirmé que l’année 2019 s’était soldée par une baisse de 0,1 % des échanges, conséquence des tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine et du ralentissement de la croissance mondiale. En octobre, l’organisation prévoyait une croissance de 2,7 % du commerce mondial en 2020 après +1,2 % attendu alors pour 2019.

Les échanges de services ne sont pas pris en compte dans les prévisions de l’OMC mais elle estime qu’ils pourraient être plus durement touchés encore que les échanges de biens en raison des restrictions imposées aux transports et au tourisme.

Philip Blenkinsop, version française Henri-Pierre André et Marc Angrand

© Thomson Reuters 2022 All rights reserved.

Tags :
Business