×
Publicités
Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
29 mars 2021
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Pour la collection automne 2021 de Roger Vivier, Gherardo Felloni fait son cinéma

Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
29 mars 2021

"Ces dernières années, j'ai réalisé que chacun est sensible aux émotions sincères. Une création à laquelle on croit soi-même vraiment, pas seulement pour des raisons commerciales, trouvera inévitablement un écho auprès du public. La frontière est très, très mince, mais les gens comprennent", affirme Gherardo Felloni, le directeur artistique de Roger Vivier, qui vient de dévoiler une vidéo malicieuse pour présenter la dernière collection de chaussures de la maison française.

 


Le designer italien a baptisé sa vidéo "Do We Show?", une méditation en forme de question sur un spectacle qui n'aura pas lieu, un commentaire satirique sur ce qui se passe dans la mode et le luxe depuis le début de la pandémie.

"J'ai voulu aborder la situation sanitaire, mais avec humour, car je ne fais pas de politique. Dans le monde de la mode, personne n'a fait de véritable commentaire sur la pandémie de Covid-19", fait valoir Gherardo Felloni.

Le rideau s'ouvre sur cinq sosies d'icônes légendaires — Marilyn Monroe, Marlene Dietrich, Joséphine Baker, Grace Kelly et Édith Piaf, dont la voix cassée peine à se faire entendre. Cinq femmes férues de mode en leur temps, juchées sur des chaises Louis XVI dorées à coussins roses. Pour Joséphine, des bottines à paillettes, et pour Marilyn, des sandales à talons recouverts de diamants.

"Braquez ces putains de projecteurs sur moi", hurle Marilyn, tandis que Marlene, cigarette à la main, admire de ses yeux bleus ses bottes de dominatrice en cuir verni noir à talons aiguilles, dont on attribue d'ailleurs l'invention à Roger Vivier. Toutes attendent leur tour devant une scène ornée de deux vases géants remplis de fleurs, avant d'y monter une par une en titubant, et d'y pousser leur dernier souffle.


Gherardo Felloni - Photo : Roger Vivier - Foto: Roger Vivier


"Pourriez-vous la refaire, mais de manière un peu plus réaliste ?" demande le réalisateur, joué par Gherardo Felloni lui-même, un Toscan barbu né à Arezzo, une ville qui a compté Pétrarque, Michel-Ange et Vasari parmi ses habitants les plus illustres.

Le quintette de légendes n'a pas été choisi par hasard. Marlene était une amie très proche de Roger Vivier, qui a d'ailleurs imaginé un talon boule diamanté nommé Marlene. Le styliste était également très proche d'Édith Piaf, et adolescent, il avait assisté à un spectacle de Joséphine Baker à Paris. Plus tard, il allait également chausser Marilyn Monroe. Quant au mannequin qui incarne Grace Kelly, elle aussi cliente fidèle de la marque, il porte des escarpins fleuris à bouts carrés.

"Pourquoi meurent-elles à la fin? Quand un artiste n'a plus de public, en quelque sorte c'est la fin de sa vie, non?", sourit Gherardo Felloni, vêtu de noir, un camée fin XIXe représentant Hercule autour du cou.

La collection elle-même est riche en proportions et en textures: des bottes en satin bleu électrique à talons aiguilles, des bottes en cuir verni avec la grande boucle rectangulaire emblématique de la maison, ou encore des bottines mémorables en tulle de nylon lacées de cristaux et surmontées de plumes de coq.
Pour le jour, des bottes de motard avec d'épaisses semelles façon creeper, et des boucles latérales rectangulaires qui ajoutent un peu de réalisme à l'ensemble. Tout comme cette nouvelle version de la pochette signature de Roger Vivier, avec le nom de la marque embossé à l'arrière.
 
Gherardo Felloni a développé sept toiles spéciales, réparties entre les différents modèles de chaussures exposés devant des rideaux de satin rose. Des robes et des peignoirs volumineux, qui rappellent le New Look avec une touche d'originalité rafraîchissante, et des modèles réalisés tantôt en denim, tantôt en toile.


Photo: Roger Vivier


Après avoir étudié la biologie à l'université, Gherardo Felloni, qui a un talent pour l'illustration et le dessin, a commencé à créer des modèles pour l'entreprise de chaussures de son père, avant de rejoindre Prada, Miu Miu, puis de passer plus de quatre ans chez Dior, successivement auprès de John Galliano et de Raf Simons. 

"Une fois, Patrizio Bertelli m'a demandé de dessiner 100 paires de chaussures, la veille pour le lendemain. À 11 heures du matin, il avait 115 croquis sur sa table!", raconte le jeune designer, visiblement très fier.

Celui-ci a rejoint la maison Roger Vivier, qui appartient au groupe Tod's et au milliardaire du luxe italien Diego Della Valle, en 2018. Depuis, il a réussi à développer un style opulent, qui fait continuellement référence aux formes innovantes inventées par le fondateur de la maison. Pour Gherardo Felloni, l'ADN de la marque pourrait se résumer à son lien étroit avec le cinéma et les stars du grand écran.

"Les modèles et les talons de Roger Vivier ne sont jamais ordinaires, car son but était de créer des formes pures. C'était un créateur de génie, mais il était aussi très talentueux sur le plan technique. Sans oublier la rareté! Nous ne vendons pas des millions de paires. On trouve ici quelque chose qui n'existe pas dans d'autres boutiques, et c'est un point que Diego della Valle tient à encourager", confie Gherardo Felloni.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com