×
6 894
Fashion Jobs
keyboard_arrow_left
keyboard_arrow_right

Pour renforcer son impact, le Woolmark Prize renouvelle son conseil consultatif

Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
today 9 juil. 2019
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le Woolmark Prize, concours de mode international et historique s'il en est, a considérablement remanié son comité consultatif en prévision de son édition 2020, afin d'accentuer sa visibilité et d'attirer l'attention du secteur.


Nicole et Michael Colovos, gagnants duWoolmark Prize 2019


Ces dernières années, le Woolmark Prize a considérablement souffert depuis l'apparition de toute une pléthore de prix qui ont fleuri dans le paysage de la mode, suscitant beaucoup plus l'attention des médias, que ce soit dans la presse classique ou en ligne.

Pour tenter de renverser la tendance, le nouveau conseil consultatif du Woolmark Prize, composé de 16 membres, s'est séparé de plusieurs personnalités de l'industrie de la mode afin d'accueillir une demi-douzaine de nouveaux membres.

Parmi les nouveaux membres : le créateur indien Manish Arora, la cofondatrice et directrice créative d'Eco-Age, Livia Firth, la célèbre chasseuse de têtes Floriane de Saint Pierre, le photographe Fabien Montique, la journaliste de Voguerunway.com Sarah Mower, Nelson Mui, autrefois chez Fashion Wire Daily, aujourd'hui chez Lane Crawford, Chizuru Muko, rédactrice en chef du WWD Japan, Lu Yan, de Comme Moi, et Kate Young, la styliste branchée du tout-Hollywood.

Le journaliste Jefferson Hack et la styliste Catherine Baba quittent le conseil.
 
« Chaque année, on découvre des designers du monde entier qui présentent leur propre vision et leurs méthodes innovantes pour réinventer les possibilités de la laine mérinos australienne d'une manière encore plus écoresponsable. Je suis fière de soutenir cet incroyable programme de récompenses et j'ai hâte de rencontrer les finalistes, de voir leurs créations en laine en 2020, d'apprendre d'eux et de m'en inspirer », a déclaré Livia Firth dans un communiqué.
 
La dernière édition du Woolmark Prize a attiré quelque 300 candidats et a été remportée par Edward Crutchley et Colovos. La première édition du prix remonte à 1953 et ses deux lauréats - Yves Saint Laurent et Karl Lagerfeld - ont acquis depuis une renommée mondiale inégalée. Le prix a été relancé en 2012 par la Woolmark Company, une organisation de lobbying de l'industrie qui soutient l'utilisation de la laine australienne au nom de quelque 60 000 producteurs de laine.

Dans l'immédiat, le conseil consultatif aura pour tâche de trier les candidatures reçues cette année, provenant d'une cinquantaine de pays, pour ne garder que 10 finalistes qui seront annoncés en octobre 2019.

Bien qu'il s'agisse encore d'une récompense prestigieuse, dotée de la rondelette somme de 200 000 dollars, le lustre du Woolmark Prize a diminué au cours de la dernière décennie, face à d'autres distinctions - du Prix LVMH à celui de l'Andam en France, en passant par le Festival de Hyères, qui récompense les étudiants, ou les prix soutenus par Vogue à Londres et à New York.

Cela dit, avec une histoire remontant à plus de six décennies, le Woolmark Prize peut encore s'attendre à attirer de nombreux jeunes créateurs talentueux.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com