×
Publicités
Par
AFP
Publié le
17 sept. 2015
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Pour son premier grand défilé, Coach fait le pari de la fraîcheur

Par
AFP
Publié le
17 sept. 2015

Surtout connu jusqu'ici pour ses sacs et ses articles en cuir, la maison américaine Coach a fait le pari d'une collection primesautière, toute en couleurs et en fraîcheur, pour son premier grand défilé à la Fashion Week de New York mardi.


Coach - Spring-Summer2016 - Womenswear - New York - © PixelFormula


Coach avait déjà pris part à trois Fashion Week, mais avec des collections plus limitées. Cette fois, la marque entrait de plain-pied dans le prêt-à-porter de luxe, sous le commandement du créateur britannique Stuart Vevers, arrivé en 2013 avec un CV très fourni.

L'ancien de Mulberry et Loewe a opté pour une collection osée, où tout n'était que couleurs et motifs, marquant une certaine rupture avec la retenue habituelle de Coach.


Coach - Spring-Summer2016 - Womenswear - New York - © PixelFormula


« C'est le grand anniversaire des 75 ans (de la marque) et je me suis dit que le meilleur moyen de rendre cet hommage était de regarder franchement droit devant », a expliqué Stuart Vevers à l'issue du défilé.

Dans une atmosphère champêtre symbolisée par des buissons tout autour de l'allée du défilé, les mannequins ont arboré beaucoup de robes et de jupes qui avaient souvent l'allure d'assemblages de plusieurs pièces.


Coach - Spring-Summer2016 - Womenswear - New York - © PixelFormula


« J'aime cette idée d'explorer la robe », a confié le directeur de la création. « Mais la robe avec l'esprit Coach : facile à mettre, sans ajuster, toute en légèreté. »

Pour matérialiser cette notion, Stuart Vevers a utilisé des matières légères, aériennes. « Pour moi, il s'agit de prendre l'héritage (de la marque) comme pierre angulaire, comme un filtre où passer les choses qui me semblent juste », a décrit le créateur.

« La garde-robe de la femme Coach est un mélange de différents éléments », selon Stuart Vevers. « La note n'est pas la même de bout en bout. Notre show voulait rendre hommage à l'individualité et à la personnalité. »

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.