×
Publicités

Pourquoi Uriage vise des ventes stables en 2020

Publié le
24 juin 2020
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Maintenir le cap en 2020 en dépit des turbulences mondiales générées par la crise du coronavirus, c'est la volonté d'Hervé Lesieur, président de la marque de dermo-cosmétique Uriage. "A la fin du mois de juin nos ventes auront chuté d'environ 5 %, nous avons donc six mois pour revenir à zéro, et réaliser en 2020 le même chiffre d'affaires qu'en 2019", détaille Hervé Lesieur. Rachetée en 2011 à la famille Bouchara par Exea, la holding familiale de Puig associée à M3 Invest, Uriage devrait donc clôturer l'année sur des ventes mondiales à 130 millions d'euros, dont environ 60 millions d'euros réalisés dans l'Hexagone, son premier marché devant la Chine.


Essence d'eau d'Uriage un produit qui bénéficie d'une campagne télévisée fin septembre - Uriage


Si Hervé Lesieur est confiant c'est que même au cœur de la crise du Covid-19 Uriage a bénéficié d'un atout majeur, son réseau de distribution : les pharmacies et parapharmacies étant restées ouvertes durant tout le confinement. "Notre situation est bien différente de celle de nos collègues du sélectif dont les magasins ont été fermés et qui restent encore suspendus à l'avenir du travel retail dont la reprise est très incertaine".

Hervé Lesieur nuance cependant la situation puisque si l'activité d'Uriage, qui jouit d'une présence dans 5 000 officines hexagonales, s'est maintenue dans les pharmacies de quartier, la baisse des ventes a été plus forte dans les grandes enseignes pharmaceutiques spécialistes des promotions qui sont souvent des magasins de destination. La marque qui emploie environ 500 personnes a également eu recours au télétravail et au chômage partiel, notamment pour ses visiteurs médicaux, et le personnel de son hôtel et de ses thermes mais son président indique qu'aujourd'hui "tout le monde est sur le pont".

Avec son usine située près de Grenoble, qui fabrique 80 % de ses produits et qui, durant la crise, a continué à fonctionner en trois-huit, Uriage a également pu livrer ses clients en faisant preuve d'une certaine flexibilité. "Grâce à l'arrêté dérogatoire nous avons produit 200 000 unités de gel hydroalcoolique, nous avons également conçu un produit lavant pour les mains", explique Hervé Lesieur précisant que la marque a aussi fait don de produits au personnel hospitalier. 

Cette flexibilité s'est avérée nécessaire puisque si les produits d'hygiène, surtout ceux dédiés aux mains comme les savons ou les crèmes, ont vu leurs ventes bondir dans les pharmacies, les ventes de produits anti-âge se sont elles érodées. "Nous avons toutefois vu des clients du sélectif venir chez nous, ce qui représente aussi une opportunité car nous avons des produits de qualité plus accessibles."

Selon Hervé Lesieur, la situation connue par Uriage en France serait similaire partout dans le monde, à l'exception de la Chine où la crise sanitaire a débuté plus tôt, mais où Uriage est principalement présente via le Web, minimisant ainsi l'impact sur les ventes. Au regard de cette situation Uriage a maintenu tous les lancements produits prévus, mais également tous ses investissements publicitaires. La marque prendra ainsi pour la toute première fois la parole à la télévision au mois de septembre, ainsi qu'en octobre, pour soutenir le lancement de l'essence d'eau d'Uriage.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com