×
Publié le
18 janv. 2021
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Prada, quand l’homme se retrouve face à lui-même

Publié le
18 janv. 2021

Prada a dévoilé dimanche une collection insolite et stimulante, redéfinissant les codes du vestiaire masculin en résonnance avec les profonds changements que nous vivons. Pour l’hiver prochain, Miuccia Prada et Raf Simons ont imaginé une garde -robe masculine, qui renoue avec le plaisir des sensations et le rapport au physique, protégeant le corps tout en le dévoilant, et libérant le mouvement.
 

La caleçon-combinaison long est remis au goût du jour - Prada


Dans le film diffusé par la marque sur le Web, les mannequins se déplacent d’une pièce vide à l’autre comme dans un jeu vidéo, sur la musique électronique de Richie Hawtin, alias Plastikman, improvisant de temps à autre des mouvements de danse fugaces. Le décor, conçu par Rem Koolhaas et AMO, fait penser à une bulle, un non-lieu abstrait avec son enfilade d’espaces anonymes aux surfaces tantôt ouatées et fourrées, tantôt lisses et froides comme le marbre, tantôt vernies de couleurs intenses.
 
D’emblée, on retrouve les codes Prada avec ses classiques manteaux sombres et ses typiques costumes pour homme en laine, droits et serrés, principalement noirs ou à fines rayures de banquier. Mais aussi à travers les jacquards, dont les motifs géométriques rappellent les imprimés rétro de la maison. Mais ces codes sont renouvelés, l’ensemble du vestiaire étant revisité à travers de nouveaux volumes et silhouettes, jouant sur les contrastes de matières et de styles entre un habillement d’intérieur cocooning  et d'imposantes pièces à manches pour l'extérieur.

Remis au goût du jour, le caleçon-combinaison en maille de grand-père "Long Johns" devient la pièce maîtresse de cette garde-robe. Décliné dans toutes sortes de motifs et coloris, offrant la possibilité d'infinies superpositions, il permet à chaque fois à l’homme de se réinventer. Ce sous-vêtement long s’endosse ainsi comme une seconde peau douillette dans absolument tous les looks, couvrant buste, bras et jambes dans leur entier.
 

Le costume classique se porte avec le caleçon - Prada


Il peut être porté en vedette, à la vue de tous, superposé sur un col roulé et une chemise, ou sous un maxi pull-over à large col en V dans une fantaisie et des couleurs à contraste, ou s’enfiler discrètement sous un pantalon et une veste classique aux manches retroussées. Il moule les jambes, qui sont mises en valeur par les volumes oversized couvrant la partie supérieure du corps enveloppée dans certains blousons bomber XXL en cuir verni aux couleurs vives (fuchsia, vert sapin, violet), dans de maxi cabans aux gros boutons ronds, ou encore dans de doux manteaux en laine bouclée aux teintes pastel.
 
De classiques chaussures vernies à lacet et semelle épaisse complètent le look, ainsi que des gants de ski en cuir coloré muni d’une pochette zippée -détail que l'on retrouve sur les manches des blousons-, et des sacs-à-dos en nylon proposés dans des teintes pimpantes.
 
A la base de la collection, "il y a l’individu avec son corps et sa liberté", résume la griffe dans une note. "Plus que la technologie, c’est l’émotion et la sensibilité de l’homme, les sentiments éprouvés par l’être humain dialoguant avec ce qui se passe dans le monde, que nous avons voulu mettre en avant dans cette collection", a expliqué Raf Simons dans la conversation, qui a suivi la diffusion du défilé, organisée en ligne avec Miuccia Prada et des étudiants du monde entier.
 

Maille et jacquards sont au centre de la collection - Prada


"Il s’agit surtout de tactilité, de contrastes, d’architecture et de sensations" a-t-il ajouté. "Nous nous sommes centrés sur le rapport physique au corps en contraste avec la construction", a enchaîné Miuccia Prada, en notant à propos du choix opéré sur le caleçon: "Il n’est pas si courant de trouver dans la mode un élément aussi flexible et offrant autant de facettes différentes".
 
Celle de l’automne/hiver 2021-22 est la toute première collection masculine réalisée à quatre mains par le duo créatif. En parlant du dialogue continu et stimulant, qui s’est instauré avec son alter ego Raf Simons, la styliste a souligné comment elle souhaitait discuter et se confronter à une autre personne. "La chose intéressante, c’est la possibilité de se confronter et de changer d’avis. J’ai décidé de travailler avec Raf justement pour avoir la possibilité de faire évoluer ma pensée".
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com