Prada veut renforcer son management

Prada songe à un nouveau modèle d’organisation pour tenter de regagner du terrain. Le groupe de luxe italien, qui a vu ses ventes croître de 1,2 % à taux de change courant à 2,58 milliards d’euros sur les neuf premiers mois de l’année, tandis que son bénéfice net a plongé de 26,4 % à 235,1 millions, envisage de renforcer son management avec « de nouvelles figures clé ».

Prada, printemps/été 2016 - © PixelFormula
 
Cette stratégie, brièvement évoquée par l’administrateur délégué de la griffe Patrizio Bertelli lors de la récente publication des résultats trimestriels, est confirmée par le président Carlo Mazzi.
 
Dans un entretien accordé au Corriere Economia, le supplément économique du Corriere della Sera, ce dernier déclare : « Il y a une prise de conscience de la nécessité de structurer l’entreprise avec une configuration différente de celle qu’elle a eue jusqu’ici, qui a surtout été de type familial, pour l’adapter aux dimensions atteintes par le groupe. »
 
« Notre objectif en 2016 est celui d’une forte révision de l’organisation », poursuit-il. Dans ce contexte, la société n’exclut pas la création d’un poste de directeur général, qui jusqu’à présent n’existait pas.
 
En attendant, le management a été renforcé. Le directeur de la communication Stefano Cantino a été promu, prenant en charge désormais aussi la direction marketing et développement commercial. Le groupe s’est doté par ailleurs d’un responsable Informatique, Enzo Greco, et d'un responsable digital, Leonardo Girombelli.

Pas question en revanche de changer quoi que ce soit au style, qui reste toujours aux mains de Miuccia Prada, souligne le journal. L’idée est plutôt « d’optimiser le mix de produits ». Comme l’explique Carlo Mazzi : « Nous avons besoin d’une gamme de produits plus complète sur tous les segments pour satisfaire des clients différents entre eux ».

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Luxe - DiversNominations
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER