×
Publié le
21 juil. 2020
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Pré-commandes, location, production responsable : Make my Lemonade agrandit son univers

Publié le
21 juil. 2020

Si la crise du Covid a fragilisé nombre d’entreprises, celle-ci en a aussi fait avancer d’autres ! Ainsi Lisa Gachet, qui a lancé son blog de tutos en 2012, devenu une marque a part entière depuis 2015 sous le nom Make my Lemonade, en a profité pour continuer à partager sa bonne humeur avec sa communauté (283.000 abonnés sur Instagram). Celle qui a construit sa renommée avec ses patrons de couture a su évoluer en proposant une collection de prêt-à-porter pour laquelle elle n'hésite pas à prendre la pose en personne. En toile de fond, la créatrice n'a de cesse de clamer des messages positifs qui viennent doper le moral de ses troupes, qui la suivent pour son optimisme et sa bonne humeur. Une recette qui marche: en 2019, la jeune entreprise a connu +140% de croissance pour l'ensemble de ses activités.


Stand Make my Lemonade au BHV Marais.

 
Et le Covid n’a pas sapé le moral des troupes. "Durant le confinement, nous avons connu une forte hausse des ventes de patrons de couture et des abonnements à notre bibliothèque de patrons en ligne (Lemonade Pattern Corner)", confie Simoné Eusebio, directeur de la communication de Make my Lemonade.

Les pré-commandes de pièces de la nouvelle collection sortie juste pour le déconfinement ont aussi bien fonctionné. "Le système de pré-commande est de mieux en mieux accepté et compris par nos clientes, poursuit celui-ci. Après le succès du Sweat Ernest, nous avons lancé les pré-commandes de notre body iconique durant le confinement. Résultat : plus de 2.500 ont été réalisés. Cela nous conforte dans cette voie qui est de proposer de nouvelles pièces sur ce système de pré-vente. C’est une façon de raconter la production d'un vêtement de A à Z et de maîtriser davantage celle-ci en évitant tout risque de surproduction."


Lisa Gachet, fondatrice et directrice artistique de Make my Lemonade.

 
De fait, la marque Make my Lemonade vise de plus en plus à produire des collections écoresponsables. Pièces fabriquées en Europe (avec des ateliers partenaires situés au Portugal en Espagne, en Macédoine, en Italie et à même à Paris) en quantités limitées, réduction de l’utilisation des matières synthétiques depuis un an pour privilégier les matières naturelles, tissus labellisés Oeko-Tex (qui certifie que ceux-ci ne contiennent aucun produit chimique nocif pour la santé ou pour l’environnement), mais aussi de plus en plus l'utilisation de tissus issus d’un second circuit de production (tissus inutilisés, ou fins de rouleaux ou de stocks de grandes maisons de couture)… Les démarches sont multiples.

Collection denim en coton certifié GOTS



Dans cette lignée, et pour fêter les cinq ans de Make my Lemonade, ce printemps a été lancé une collection denim en 100% coton biologique certifié GOTS. Comprenant cinq coupes, celle-ci se veut inclusive avec des tailles allant du 34 au 48 (à partir de 110 euros).
 
Et pour garder le contrôle de son réseau de vente, Make my Lemonade développe elle-même son implantation. Après l’ouverture d’une boutique-atelier avec café au 61, quai de  Valmy à Paris en octobre 2018, la voici qui vient d’ouvrir un stand au rez-de-chaussée du BHV Marais à Paris rassemblant l’offre de prêt-à-porter, sacs et chaussures. "Tout a été fait en un temps record dans un contexte unique et c’est un honneur pour nous de rejoindre ce grand magasin parisien si populaire", explique Simoné Eusebio. De son côté, la boutique quai de Valmy a rouvert en horaires aménagés, mais déjà "les objectifs sont atteints et encourageants pour la suite malgré le contexte".


Frida, le nouveau service de location de vêtements de Make my Lemonade.

 
Enfin, la dernière actualité de la marque est le lancement en beta-test de Frida, le nouveau service de location de vêtements. Avec un abonnement mensuel à 89 euros, celui-ci propose de recevoir chez vous quatre pièces Make My Lemonade. Au moment du retour, pas besoin de laver les articles : le service pressing de la marque s'occupe de tout ! "Comme nos clientes, nous tendons vers une consommation plus responsable. L'idée de Frida est d'offrir une nouvelle manière de s'habiller en Make My Lemonade toute l’année sans dépenser trop et en limitant les achats. Si une pièce vous plaît vraiment, il est possible de l'acheter à un tarif préférentiel et de la garder", précise Simoné Eusebio.

Last but not least, pour une meilleure information, une nouvelle signalisation claire s’affiche désormais sur les fiches produit des articles : des pictogrammes indiquent les lieux de fabrication, les tissus utilisés …

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com