×
Publicités
Publié le
9 juin 2021
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Première Vision attend 190 exposants au Grand Palais éphémère

Publié le
9 juin 2021

Après un an de salons digitalisés, les professionnels de la mode sont conviés les 30 juin et 1er juillet au sein du Grand Palais éphémère. Un lieu étonnant faisant face à la tour Eiffel, et dont l'organisateur de salons textiles Première Vision sera le premier occupant avec près de 190 entreprises attendues. Première étape d'une série de rendez-vous devant accompagner le retour à la normale de la filière.


La mezzanine du Grand Palais éphémère - MG/FNW


Ce "Fashion Rendez-vous" au pied de la Dame de fer rassemblera une offre principalement italienne et française, avec également la présence de structures venues de Turquie, d'Allemagne, d'Autriche, de Bulgarie, du Portugal et du Japon.

L'offre comprendra quelque 130 tisseurs, auxquels s'ajouteront des spécialistes du cuir et des accessoires, de même que quelques studios spécialistes du dessin textile. "Il s'agit d'un salon de redémarrage, qui se tient tôt dans la période de déconfinement, et qui est là pour donner à tous ceux qui le veulent et qui y sont prêts la possibilité de se retrouver", explique le directeur général de Première Vision, Gilles Lasbordes, à l'occasion d'une visite du lieu éphémère à peine inauguré.

Directement planté face à l'Ecole militaire, ce palais de bois, tout habillé de blanc, culmine 20 mètres au-dessus du Champ-de-Mars. L'intérieur prend la forme d'une croix dont les hauts plafonds arrondis adoptent un habillage bleu nuit, que vient souligner la lumière pénétrant par deux impressionnantes verrières. L'une d'une côté de la place Joffre, où elle englobe la statue équestre du maréchal, qui accueillera les visiteurs. L'autre face à la tour Eiffel, sur laquelle une vaste mezzanine vient offrir un point de vue inédit, faisant émerger des arbres un palais de Chaillot semblant prêt à étreindre l'édifice de ses deux bras.

Mais pour présenter ses collections dans ce cadre singulier, il faudra montrer patte blanche. Le "pass sanitaire" sera de mise. Les professionnels devront ainsi se prévaloir d'une seconde injection de vaccin remontant à plus de 15 jours, d'un test PCR ou antigénique de moins de 72h (pas d'auto-test) ou d'une certification de test positif de plus de deux semaines et de moins de six mois.

Les masques seront obligatoires et les allées ont été pensées pour la distanciation via une largeur minimale de trois mètres. Pour les visiteurs étrangers, dont le retour s'accompagne de démarches sanitaires obligatoires, un "concierge sanitaire" sera proposé. Pour l'heure, plus d'un tiers des pré-enregistrements serait le fait de professionnels étrangers.


MG/FNW


Ce "Fashion Rendez-vous" ne remplace pas Première Vision Blossom, salon parisien de l'organisateur à l'offre spécifiquement dédiée aux matériaux pour les pré-collections des grandes maisons. Si ce dernier se tient d'ordinaire à cette période, sa prochaine édition attendra décembre prochain. Et si Fashion Rendez-vous souligne l'amélioration de la situation sanitaire, il marque aussi une étape clef dans le calendrier de l'organisateur. En 2022, le grand salon Première Vision Paris de Villepinte ne se tiendra plus en septembre, mais du 5 au 7 juillet.

En attendant cette échéance lointaine, ce salon au Grand Palais éphémère va être suivi d'autres rendez-vous de reprise. Denim Première Vision tiendra une édition digitale du 5 au 9 juillet, suivi de près par Première Vision New York, qui prendra ses quartiers les 20 et 21 juillet au 215 de la Ve Avenue.

"C'est le marché qui repart le plus vite et où il y a le plus de choses à reconstruire, car il y a eu énormément de turnover dans les entreprises du secteur", nous explique Gilles Lasbordes. "Je pense que ce rendez-vous va être particulièrement 'transformant' côté commandes. Mais hélas le pays reste très fermé", pointe le dirigeant en évoquant les règles sanitaires en place aux portes des Etats-Unis.

De ce côté-ci de l'Atlantique, le salon Made in France Première Vision rassemblera les façonniers tricolores à Paris les 8 et 9 septembre.


Le Grand Palais éphémère offre une surface de 10 000 mètres carrés. - MG/FNW


En parallèle du calendrier, la marketplace BtoB de Première Vision continue son développement. La crise sanitaire avait en effet frappé lors de la dernière phase de son déploiement, et l'absence de rencontres réelles entre fabricants et donneurs d'ordre lui aurait profiter: "Le trafic est très élevé. En cinq mois, nous avons eu autant de consultations de pages fournisseurs et pages produits que sur l'ensemble de l'année 2020", pointe Gilles Lasbordes.

"En termes de transformation, on peut mieux faire. Mais l'outil est encore jeune, et se heurte à un problème culturel. Cela s'inscrit dans une vraie stratégie d'accompagnement dans la transformation des usages par les entreprises". Désormais fort d'un site réunissant l'ensemble de ses salons et sa marketplace, Première Vision vise désormais l'éditorialisation de ses pages.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com