×
6 683
Fashion Jobs
CONFIDENTIEL
Responsable Développement Produit PAP
CDI · PARIS
FROM FUTURE
Directeur Régional (H/F)
CDI · BOULOGNE-BILLANCOURT
MAISON FRANCIS KURKDJIAN
Chef de Projet Core Fragrances H/F
CDI · PARIS
GROUPE CHANTELLE LINGERIE
Contrôleur(se) de Gestion Industriel et Logistique H/F
CDI · CACHAN
KIABI
Leader Region Sud-Ouest (H/F) - CDI
CDI · MÉRIGNAC
BLEU LIBELLULE
Coordinateur Formation Digitale
CDI · MONTPELLIER
KIABI
Leader Region Rhône (H/F) - CDI
CDI · BEYNOST
DIRAMODE PIMKIE
Responsable Animation Commerciale et E-Merchandising H/F
CDI · VILLENEUVE-D'ASCQ
DIRAMODE PIMKIE
Responsable Animation Commerciale et E-Merchandising H/F
CDI · VILLENEUVE-D'ASCQ
YVES SAINT LAURENT SAS
Saint Laurent Chef de Projet Moa Client H/F
CDI · PARIS
CONFIDENTIEL
Area Manager
CDI · MILAN
PLACE DES TENDANCES
Responsable Ressources Humaines Vélizy H/F
CDI · VÉLIZY-VILLACOUBLAY
CELIO
Product Planner / Contrôleur de Gestion Achat H/F
CDI · SAINT-OUEN
BALMAIN
Coordinateur.Rice Prestataire Logistique H/F
CDI · FERRIÈRES-EN-BRIE
VILEBREQUIN
un(e) Contrôleur(Euse) de Gestion Junior
CDI · PLAN-LES-OUATES
BRAND SISTERS
Controleur/se de Gestion
CDI · PARIS
ESPRIT FRANCE
Responsable Regional Franchise - Nord H/F
CDI · ARRONDISSEMENT DE STRASBOURG
CCLD RECRUTEMENT
Regional Key Account Manager H/F
CDI · SAINT-OUEN
CCLD RECRUTEMENT
Commercial Itinérant Volant Secteur Sud Ouest H/F
CDI · BORDEAUX
JULES
Contrôleur de Gestion Réseau (H/F)
CDI · ROUBAIX
ESPRIT FRANCE
Responsable Service Généraux - Facility Manager
CDI · BOULOGNE-BILLANCOURT
ESPRIT FRANCE
Responsable Regional Franchise - Nord H/F
CDI · LILLE
Publicités
Publié le
26 févr. 2020
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Première Vision : la marketplace s'ouvre aux collections permanentes et fins de stocks

Publié le
26 févr. 2020

Lancée en 2018 pour permettre des commandes d'échantillons de matériaux et accessoires, la marketplace de Première Vision se tourne désormais vers les prises de commandes elles-mêmes. Les fabricants pourront d'ici la fin mars proposer leurs collections permanentes, tandis qu'un espace dédié aux fins de collections et stocks dormants fera son apparition d'ici à l'été.


Première Vision



"L'idée est que l'on identifie ce qui relève des collections permanentes (quantité illimité et commande immédiate), collections actuelles (échantillonnage pouvant aboutir à des commandes), et les fins de collections", explique à FashionNetwork.com le directeur de la marketplace, Gaël Seguillon. "Cette dernière section peut notamment permettre à des acheteurs aux moyens moindres de pouvoir acheter en petites quantités et aux fabricants d'écouler leurs restes de productions sans passer par des grossistes, sachant qu'ils n'ont plus la possibilité de détruire ces invendus."

A ce jour, 75 % des exposants des salons Première Vision auraient leur page sur la marketplace, contre 50 % il y a un an. Surtout, 70 % d'entre-eux y mettent désormais à jour leur catalogue au fil des saisons. L'offre cuir serait un peu en retard sur les autres secteurs, de même que les entreprises françaises par rapport à leurs concurrents étrangers. Plus de 15 000 produits (textile, tissus, fil, boutons, zip…) sont désormais référencés, tandis que la marketplace accueille désormais 10 000 visiteurs mensuels, près de 400 demandes d'échantillons, et 600 demandes de contacts.

Forte de son offre bientôt élargie, la place de marché se donne désormais pour but de doper son audience. "C'est quelque chose que nous n'avons pour l'instant pas beaucoup fait", confie Gaël Seguillon. "Nous allons faire beaucoup de publicité via 'retargeting' et 'display', et aussi des partenariats. Sachant qu'en parallèle nous travaillons à rassembler l'ensemble des sites de Première Vision sur un seul portail, pour plus de lisibilité, afin que l'offre de la marketplace devienne l'extension naturelle des salons."

Une approche qui ouvre de nouvelles perspectives quant à l'impact de la place du marché sur les salons Première Vision eux-mêmes. Un futur remaniement de l'application mobile pourrait ainsi proposer aux visiteurs un parcours de visite personnalisé et optimisé, en fonction des matériaux et produits repérés sur la marketplace.

Puisque les commandes de matériaux sont amenées à passer par la marketplace, le paiement en ligne devient lui-même un enjeu. Les industriels peuvent gérer cette partie directement avec les donneurs d'ordres, ou bien recourir à l'outil de paiement sécurisé proposé par la marketplace, qui a progressivement intégré des systèmes comme Alipay ou Paypal. Elle entend à terme développer des offres de paiements différés, assurance-crédit et autres services via des partenaires. La place de marché n'en est encore donc qu'aux prémices de son déploiement.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com