×
Publicités
Publié le
6 juil. 2022
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Première Vision Paris : bon démarrage de cette première édition de juillet

Publié le
6 juil. 2022

Le rendez-vous de Villepinte a ouvert ses portes pour trois jours ce 5 juillet. Précédemment tenue en septembre, l’édition dédiée à l’automne-hiver rassemble cette fois quelque 1.200 exposants, contre environ 900 en septembre dernier. Pas encore un retour à la normale, mais une reprise d’envergure dont les dates anticipées semblent avoir convaincu une large partie du visitorat.


Le Decoration Forum - MG/FNW


Pour ses premiers pas en juillet, le salon affichait son visage habituel dans l'enceinte du parc des expositions de Paris-Nord Villepinte. L’espace PV Fabrics, dédié aux matériaux, est le cœur battant de l’événement, avec un massif forum dédié aux “essentiels” de la saison. Auquel s’ajoute un “Decoration Forum” également difficile à manquer. Non loin, l’espace PV Design dédié aux dessins textiles fait montre comme à son habitude d’une vivacité à part, nombre de marques et designers s’y succédant en quête de surprises créatives. Situé au fond du hall 5, ce village de motifs offre une vision d’ensemble de la saison via une série de designs suspendus dans les airs, façon mobile pour berceau.

Autre zone particulièrement courue, Smart Creation, dédiée aux innovations pour le secteur textile, avec désormais une quarantaine de stands déployés au fond du hall 4. Y sont présents des incontournables comme Pinatex, Frumat, Bananatex ou Seaqual. Mais aussi des initiatives comme Weturn, qui accompagne les marques dans la revalorisation des invendus, Tekyn et sa solution de mise en relation entre donneurs d’ordres et fabricants, ou De Rigueur, qui épaule les entreprises dans leur projet d’innovation.

Les cloisons se font plus hautes et l’ambiance plus feutrée du côté de l’espace PV Leather, dédié aux cuirs, peaux et fourrures. Désormais installé à l’entrée du hall 6, l’espace propose une offre principalement italienne et française, avec également des spécialistes turcs et espagnols. Et même un chinois, le spécialiste des matériaux pour chaussures Linggan, et un brésilien, Finileather, accompagné de l’association des tanneurs locaux, le CICB.


Les espaces "Fashion Information & Emerging Brands" (Tranoî)et Fashion Information Center - MG/FNW


Plus loin, la zone PV Manufacturing dédiée aux produits finis fait la part belle aux productions Euromed, avec de fortes délégations turques, tunisiennes et marocaines. Mais pas uniquement, ce segment accueillant aussi une quinzaine d’entreprises chinoises, et autant pour le Vietnam. Emmenés par la Vitas (Vietnam Textile & Apparel Association), les exposants du 5e fournisseur de l’UE en habillement recevaient d’ailleurs en ce premier jour la visite de Dinh Toan Thang, ambassadeur du Vietnam en France.

Le vaste espace dédié aux conférences a pour sa part vu une audience nourrie assister à un programme riche. Outre la remise d’une étude sur l’épineux problème du manque d’information des consommateurs sur la mode durable, étaient proposées prises de paroles et tables rondes sur la responsabilisation du coton, les laines recyclées et la multiplications des matières responsables. La place de la digitalisation dans la transformation de la filière n’a pas été oubliée, pas plus que l’automatisation de la traçabilité des textiles.


L'Eco-Innovation Forum - MG/FNW


Malgré une activité soutenue, de nombreux professionnels évoquent un premier jour un peu plus calme qu’à l'accoutumée. Reste à savoir dans quelle mesure la grève des transports annoncée de longue date, et qui doit complexifier les journées de mercredi et jeudi, aura découragé par avance certains visiteurs potentiels. Un sujet d’appréhension partagé par exposants comme organisateurs, pourtant rompus à l’inconstance du RER B.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com