×
Par
AFP-Relaxnews
Publié le
25 mai 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Près de 180 pièces créées par Paco Rabanne aux enchères le 31 mai

Par
AFP-Relaxnews
Publié le
25 mai 2021

Créateur visionnaire, Paco Rabanne s'est distingué au fil des décennies par sa liberté créative, et sa mode tour à tour transgressive et avant-gardiste. La maison Millon rend hommage au grand couturier avec une vente aux enchères de tenues et d'accessoires, le 31 mai à 15h, retransmise sur Drouot Live.


AFP


Pas moins de 156 tenues, entre robes sculpturales flirtant parfois avec le monde de l'art et robes devenues mythiques, et une vingtaine d'accessoires, dont des coiffes, des sacs, et des souliers, seront proposés aux enchères le 31 mai prochain, en collaboration avec l'experte Pénélope Blanckaert. Datant de 1977 jusqu'à 1994, toutes les créations ont été rassemblées par Jorge Zulueta et Jacobo Romano, fondateurs du Grupo Accion Instrumental, compagnie de théâtre et d'opéra.

Cette vente, témoin du caractère avant-gardiste des créations de Paco Rabanne, met à l'honneur une sélection de pièces initialement créées pour les podiums devenues des costumes de scène pour l'art vivant. Entre passé et futur, la sélection mise aux enchères nous montre également que le recyclage n'est pas l'apanage du XXIe siècle. Le grand couturier utilisait déjà, au siècle passé, des matériaux issus de domaines aussi divers que variés pour les "upcycler" en pièces couture spectaculaires.

Parmi les pièces phare, figurent une robe en cotte de mailles et rideau de perles plastique issue de la collection printemps-été 1978 (estimation : 800 - 1.200 euros), un bustier ailé en carton moulé recouvert de sequins en rhodoïd blanc issu de la collection printemps-été 1982 (180 - 280 euros), un ensemble manteau et cagoule en fourrure synthétique noire et triangles de cuir rose fluo rivetés sur cercles de poulain de la collection automne-hiver 1983-1984 (600 - 900 euros), ou encore une robe en pastilles en rhodoïd noir, plumes d'autruche, cabochons strassés, et motifs tubulaires en caoutchouc issue de la collection automne-hiver 1992-1993 (1.200 - 2.200 euros).

Les pièces de la vente aux enchères feront l'objet d'une exposition publique, les 28 et 29 mai, chez Millon (Paris IXe). Elles seront ensuite mises aux enchères, le 31 mai à 15h, lors d'une vente à huis clos en direct, retransmise sur Drouot Live.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2021 AFP-Relaxnews.