×
5 756
Fashion Jobs
Publicités

Primark entretient sa croissance avec des ouvertures de boutiques

Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
today 17 janv. 2020
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Primark fait partie des enseignes de fast-fashion les plus populaires en Grande-Bretagne et dans le monde entier. Ses performances sont donc regardées avec attention par le secteur, sur fond de conjoncture difficile pour le marché de l’habillement. Selon son propriétaire Associated British Foods, les activités de sa chaîne sont "satisfaisantes" au premier trimestre de l’exercice en cours, soir la période de 16 semaines courant jusqu’au 4 janvier 2020.


Primark réalise des résultats encourageants au premier semestre - Photo, Sandra Halliday


Les ventes sur un an sont en hausse de 3 %, et de 4,5 % hors effets de change. Certes, rien de spectaculaire, mais de nombreux acteurs du secteur lui envient sûrement ce chiffre modeste.

Cependant, la croissance des ventes du distributeur britannique s'explique essentiellement par l’expansion de sa surface de vente. Actuellement, Primark n’arrive à générer de la croissance qu’en ouvrant de nouvelles boutiques. Selon l’entreprise, sa surface de vente a augmenté de près de 20 000 mètres carrés depuis la fin de l’exercice fiscal 2018/19. Au 4 janvier, la marque possédait 376 boutiques occupant une surface de 1,5 million de mètres carrés, contre 1,4 million il y a un an.

Qu’en est-il de son marché national ? Le Royaume-Uni "affiche toujours de bons résultats". Les ventes sont en hausse de 4 % par rapport à l’année précédente, "grâce au succès des nouvelles boutiques". Les ventes en comparable, en revanche, "déclinent légèrement" sur la période. Pas de quoi s’inquiéter outre mesure, car le marché outre-Manche est actuellement au plus bas.

Les ventes de la zone Euro tirent les résultats vers le haut avec + 5,5 % hors effets de change, avec notamment "une belle croissance en comparable en France et en Italie".  Il convient aussi de noter l’augmentation des ventes en comparable aux États-Unis, un marché qui a généralement du mal à décoller et déroute souvent les marques européennes.

Néanmoins, la marge d’exploitation est en baisse, "en raison de la hausse du dollar américain qui impacte les achats, malgré une réduction du coût des matières premières et des frais généraux".

Près d'une vingtaine d'ouvertures prévues cette année



Trois nouvelles boutiques ont ouvert au cours du trimestre de son exercice fiscal 2019/20 : une à Seville (centre commercial Lagoh) en Espagne, une à Kiel en Allemagne et une troisième à Milan (centre commercial Fiordaliso) en Italie. La première d’Europe de l’Est, à Ljubljana en Slovénie, a ouvert au trimestre précédent et "dépasse les attentes".

Pour cette année financière, la chaîne table sur 80 000 mètres carrés d’espaces de vente supplémentaires, avec 18 nouvelles boutiques, plus quelques déménagements. En Allemagne, elle ne conservera qu’une boutique.

L’entreprise va aussi faire son entrée sur le marché polonais avec un nouveau magasin à Varsovie au printemps, suivie d’un autre à Prague, en République tchèque. Des contrats ont déjà été signés pour la location d’un autre espace à Poznan, en Pologne, et à Bratislava, en Slovaquie, ce qui portera à quinze le nombre de pays où la chaîne Primark est présente.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com