×
Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
4 janv. 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Primark revoit ses estimations de manque à gagner à la hausse en raison des confinements

Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
4 janv. 2021

Associated British Foods, le propriétaire de Primark, a conclu l’année 2020 sur une note pessimiste, "en raison des annonces faites par les gouvernements du Royaume-Uni et de la République d’Irlande prévoyant le durcissement des mesures de restrictions liées à la mobilité et au commerce dans le but d’endiguer la propagation de l’épidémie de Covid-19".


Les boutiques Primark, vides, subissent un énorme manque à gagner - Photo: Sandra Halliday


Au premier janvier de la nouvelle année, pas moins de 253 boutiques Primark étaient temporairement fermées, soit 64% de l’espace de vente total de la marque.

Les durées prévues de fermeture varient selon les marchés. Au total, le manque à gagner estimé pour les boutiques fermées en raison des confinements actuels et pour l’exercice financier en cours se porte maintenant à près de 650 millions de livres, largement plus que les 430 millions de livres évoquées le 4 décembre dernier.

Évidemment, ces pertes vont venir s’ajouter aux centaines de millions de livres que la griffe a déjà perdues lors des confinements du printemps 2020.

L’entreprise publiera une mise à jour de ses résultats le 14 janvier. La plupart de ses boutiques devraient alors encore être fermées.

Primark repose sur un modèle quasiment unique parmi les grands de la mode, misant tout sur le commerce physique et pratiquement rien sur la vente en ligne. Et malgré des années de questionnement, venant s’ajouter aux difficultés spécifiques à 2020, l’enseigne ne semble toujours pas décidée à lancer son site web.

La chaîne peut au moins se consoler en se rappelant qu’à la réouverture de ses boutiques à la fin du printemps, elle faisait partie des destinations shopping les plus populaires auprès des consommateurs. Mais ses flagships dans les centres-villes ont subi les effets à long terme de la crise sanitaire, avec un trafic local en baisse et une activité touristique en chute libre.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com