×
Publicités
Publié le
28 févr. 2022
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Primark s'attend à voir ses ventes rebondir de 60% au premier semestre

Publié le
28 févr. 2022

Au premier semestre de son exercice 2021/22 (soit les 24 semaines jusqu’au 5 mars 2022), Primark fait part d’un rebond important de son activité, alors que ses magasins n’ont souffert de presque aucune restriction. L’enseigne irlandaise prévoit une hausse de ses ventes de 60% par rapport à la même période en 2020/21, quand nombre de ses boutiques avaient dû baisser le rideau. Il s’agit toutefois d’un repli global de 4% par rapport au niveau d’avant-crise (premier semestre 2019/20), et de -11% à périmètre comparable.


Primark


Selon les régions, et par rapport à il y a deux ans, il ressort que ses ventes du premier semestre devraient s’afficher en baisse de 8% au Royaume-Uni et de 2% en Europe continentale, tandis que son activité américaine devrait observer une croissance de 35%, notamment grâce aux ouvertures réalisées dans le pays depuis 2019.

La chaîne appartenant au groupe Associated British Food, qui publiera le bilan exact de ses ventes du semestre le 26 avril prochain, s’attend à ce que sa marge opérationnelle progresse de 11% durant cette période.

"L’effet de l'inflation sur les matières premières et les coûts d'approvisionnement durant ce premier semestre a été largement atténué par un taux de change favorable du dollar américain et une réduction des coûts d'exploitation des magasins et des frais généraux", indique l’entreprise dans un communiqué. Malgré la pression de la hausse des coûts, Primark avait annoncé en janvier qu'elle n’augmenterait pas ses prix de vente pour la saison printemps-été 2022.
 
L’enseigne low-cost aux 402 points de vente continue de déployer son nouveau système de gestion des stocks, qu’elle espère avoir étendu à tout son réseau d’ici la fin de l’année 2022. Son nouveau site web, sur lequel on ne pourra toujours pas acheter de produits, mais qui permettra d’avoir une visibilité sur la disponibilité des articles en magasin, sera lancé au Royaume-Uni d’ici fin mars, puis sur tous ses marchés à l’automne.
 
Primark, qui avait signé des ventes en repli de 5% en 2020/21, espère atteindre un parc de 530 magasins d’ici 5 ans, avec un accent particulier porté sur les Etats-Unis, la France, l’Italie et à la péninsule ibérique. Dans l’Hexagone où elle possède une vingtaine d’adresses, la marque doit s’implanter au sein de l’agglomération d’Angers en 2022 et à Mulhouse et Nantes en 2023.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com