×
Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
29 août 2019
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Primark va former 160 000 producteurs de coton aux méthodes écologiques

Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
29 août 2019

En matière de développement durable, la fast-fashion a souvent mauvaise réputation. L'enseigne de mode à bas prix irlandaise Primark espère casser cette image en formant d'ici à trois ans 160 000 producteurs de coton à des méthodes agricoles plus respectueuses de l'environnement, en Inde, au Pakistan et en Chine.


Primark a récemment lancé une gamme de jeans confectionnée à 100% en coton durable. - Primark/Centre:MK


Selon la presse britannique, cette nouvelle initiative s'inscrit dans le cadre du programme de coton durable mis en œuvre par la société ces six dernières années, et dont l'objectif à terme est d'atteindre 100 % de coton durable dans les gammes de produits Primark.

Pour y parvenir, l'enseigne multiplie par cinq le nombre d'agriculteurs inscrits au programme. L'entreprise collabore sur ce projet avec le programme Cotton Connect et l'ONG Self Employed Women’s Association. 

En ce qui concerne l'objectif de "100% de coton durable", il y a du pain sur la planche. Chez Primark, on trouve actuellement du coton écologique dans une sélection de pièces en denim, de vêtements de nuit, de serviettes et de linge de maison. Les prochaines catégories à intégrer cette liste sont le prêt-à-porter masculin et les tee-shirts. De nombreux agriculteurs appliquent déjà certains des principes du développement durable, ce qui devrait aider Primark à atteindre son objectif.

En clair, quelle formation les agriculteurs vont-ils recevoir ? Primark va leur enseigner des procédés d'irrigation efficaces et l'utilisation d'engrais et de pesticides biologiques. Si le distributeur de mode souhaite réduire au maximum l'utilisation de produits chimiques, il veut néanmoins s'assurer que les agriculteurs sont en mesure de lutter efficacement contre les nuisibles.

Katharine Stewart, directrice du commerce éthique et du développement durable, précise : « Nous réfléchissons actuellement à ce que nous pouvons faire pour inciter les clients à porter leurs vêtements plus longtemps, et aussi à ce qu'ils peuvent en faire quand ils n'en veulent plus. » L'entreprise teste ainsi un système de recyclage des vêtements usés dans son flagship de Birmingham, que les consommateurs les aient acheté chez Primark ou dans d'autres enseignes.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com