Princesse Boutique, la fast-fashion venue d'Isère pousse ses pions en France

Lancée en Isère en 2008, l’enseigne de mode féminine Princesse Boutique a progressivement essaimé dans la région Rhône-Alpes et dans le Sud de la France pour se constituer un réseau d’une trentaine de magasins. Une chaîne de fast-fashion qui avance sur la pointe des pieds, et qui a ouvert six nouveaux emplacements en l’espace de six mois. L’enseigne est pilotée par la holding Cey Tex, propriété de Musa Yilmaz, et a établi son siège à Bourgoin-Jallieu.


Le magasin de Vaulx-en-Velin - Princesse Boutique

Princesse Boutique et son logo noir et rose affirme s’implanter dans « les villes provinciales de taille moyenne qui étaient délaissées par les grands noms du prêt-à-porter ». C’est ainsi que le 19 mai elle a ouvert un magasin à Vaulx-en-Velin (Rhône) dans la galerie Carrefour des 7 Chemins, après avoir inauguré le 28 avril une boutique au Puy-en-Velay (Haute-Loire), cette fois-ci en centre-ville. En mars dernier, elle a fait son arrivée à Perpignan, dans un retail park en entrée de ville, ainsi qu’à Clermont-Ferrand dans un quartier périphérique. En décembre 2017, Mérignac et Saint-Mitre-les-Remparts avaient aussi accueilli un point de vente Princesse Boutique.

Le parc – comptant aujourd’hui 27 adresses - s’est d’abord construit en propre, avant que la franchise ne s’impose comme le modèle privilégié depuis deux ans. La société demande à ses nouveaux partenaires un apport de 70 000 euros, pour un investissement global de 150 000 euros. Côté emplacements, le distributeur joue sur deux tableaux : le centre-ville avec des unités de 200 à 400 mètres carrés, et la périphérie par le biais d’espaces de vente de 300 à 600 mètres carrés.


La chaîne suit les tendances, comme celle du combi-pantalon - Princesse Boutique

Réactivité et prix bas sont les maîtres mots de l’entreprise, qui affirme injecter 200 nouveaux modèles chaque semaine sur son site marchand. Sur l’étiquette, une robe est affichée entre 10 et 30 euros, tandis qu’un top est vendu entre 5 et 25 euros. La mode proposée par Princesse Boutique ne s’écarte pas de l’autoroute des grandes tendances afin de plaire au plus grand nombre, et repose surtout sur une centrale d’achat mise à disposition des franchisés. Celle-ci recense 4 500 références chaque saison, qui sont segmentées en quatre départements : la femme, l’adolescente, la maroquinerie et la chaussure.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterDistribution
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER