×
Publicités
Par
AFP
Publié le
20 juin 2007
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Prix de la Fédération du prêt-à-porter à des entreprises de mode éthique

Par
AFP
Publié le
20 juin 2007

PARIS, 20 juin 2007 (AFP) - La Fédération française du prêt-à-porter féminin a distingué mercredi 20 juin douze marques "représentatives de la diversité des engagements éthiques dans le monde de la mode", en leur remettant à chacune un prix "Elan de la mode".


Personnalités des douze marques récompensées par un "Elan de la mode"

Les lauréats - grandes entreprises et créateurs de mode - sont : Armor-Lux, article.23, Ekyog, Idéo, KanaBeach, Katherine Pradeau, La Vie Devant Soie, Les Fées de Bengale, Misericordia, Sakina M'sa, Seyes, Veja.

Ils se sont vu remettre leurs prix par Cristina Owen-Jones, ambassadrice de bonne volonté de l'UNESCO. "La Fédération reconnaît douze entreprises françaises qui s'engagent dans le développement durable", a-t-elle déclaré. Elle a souligné que "vocation citoyenne et esprit d'entreprise ne sont pas incompatibles" et a appelé à "combattre l'idée reçue qu'une entreprise éthique n'est pas viable".

Le président de la Fédération du prêt-à-porter, Jean-Pierre Mocho, a salué la présence de la présidente de Chanel SAS Françoise Montenay, de Lyne Cohen-Solal, adjointe au maire de Paris chargée du petit commerce, et de nombreuses personnalités du milieu de la mode.

Il a rappelé notamment que la Fédération participe avec la mairie de Paris à une "réflexion sur l'excessive maigreur de certains mannequins". "La mode représente au contraire pour nous la fête, la joie de vivre", a-t-il dit.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.