Proenza Schouler : lancement imminent de la première collection casual

C'est un lancement important pour la maison new-yorkaise Proenza Schouler. Ni seconde marque, ni ligne bis, la nouvelle collection « White Label » lancée ce 6 novembre se veut un complément de l'offre du duo formé par Jack McCollough et Lazaro Hernandez. Un complément sur un pan mode qu'ils avaient déjà effleuré, mais dont ils vont désormais pouvoir creuser le sillon : le casualwear.

Chloé Sevigny pour PSWL - Proenza Schouler

Cette nouvelle gamme conçue en interne par la maison intègre ainsi les catégories de produits que sont le denim, le t-shirt, le sweatshirt, ainsi que les pièces de dessus casual, blousons ou parkas notamment. Désormais identifiée et clairement développée, la collection PSWL (pour Proenza Schouler White Label) surfe sur un esprit décontracté sportswear aux accents nineties très actuels, incarné par Chloé Sevigny pour son lancement.

Il s'agit en fait presque d'un pré-lancement pour cette saison printemps 2018, avec une distribution limitée avant un déploiement de plus grande envergure prévu pour la saison automne 2018. Ainsi, outre les deux boutiques new-yorkaises et l'e-shop de Proenza Schouler, le réseau de points de vente a été réservé à une douzaine de revendeurs dans le monde.

Outre les Nordstrom, The Webster, Isetan ou encore Tsum, c'est Le Bon Marché qui a obtenu l'exclusivité du lancement en France, avec son pendant e-commerce, le site 24 Sèvres. Tous distribueront la nouvelle collection en deux temps, le premier à partir de ce 6 novembre, le second en janvier 2018.

Chloé Sevigny pour PSWL - Proenza Schouler

La collection White Label représente une nouvelle entrée de gamme pour Proenza Schouler,  avec des t-shirts et sweatshirts à partir de 210 euros, des jeans à 285 euros, et une parka à 560 euros pour la pièce la plus chère.

« Nous sommes heureux d'avoir enfin une gamme complète de produits casual, plus faciles, à côté de l'offre plus mode et plus travaillée que nous avons explorée par le passé et que nous allons continuer de concevoir. Avec PSWL, nous pensons que nous pouvons maintenant aborder les deux extrémités du spectre d'une manière qui nous est authentique et qui correspond à la façon dont les gens s'habillent aujourd'hui », ont expliqué les deux créateurs new-yorkais.

La griffe dirigée par Judd Crane depuis 2016 a fait plusieurs choix stratégiques cette année, comme celui de défiler à Paris désormais, mais aussi de nommer Elizabeth Giardina (ex-Derek Lam) comme vice-présidente du design.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com

Luxe - Prêt-à-porterCollection
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER