×
Publicités
Publié le
24 févr. 2021
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Puma a sorti les griffes en Europe en 2020

Publié le
24 févr. 2021

Quelle performance! En 2020, les ventes de Puma sur la zone Europe, Moyen-Orient et Afrique ont progressé. Avant l'application des taux de change, la marque allemande de produits sport et lifestyle a enregistré une progression de 1,5%. Avec une évolution de taux de changes défavorables à l'euro, son chiffre d'affaires reporté dans ses comptes se contracte de moins de 1% à 1,983 milliard d'euros. Malgré les confinements, les couvre-feux, le manque de touristes internationaux et l'inquiétude des consommateurs, Puma a donc engrangé seulement 18 millions d'euros de moins qu'en 2019.


La collaboration avec Ferrari dévoilée en janvier - Puma


Au niveau global, la société dirigée par Björn Gulden a vu ses ventes se contracter de 5% à 5,234 milliards d'euros. Ses ventes en Asie-Pacifique se sont repliées de 5% à 1,475 milliard d'euros alors que le marché américain a davantage souffert avec un recul de près de 9% à 1,776 milliard d'euros. Son résultat opérationnel (Ebit) a été divisé par deux à 209 millions d'euros et son résultat net a fondu de 70% à moins de 79 millions d'euros.

Une dynamique positive

Mais le groupe n'en reste pas moins optimiste, en particulier grâce à une fin d'année prometteuse. En dépit des difficultés liés aux différents confinements, le félin s'est notamment montré véloce sur le net. Ses ventes en ligne au dernier trimestre ont bondi de 57%. Le groupe relève aussi que bien que le trafic en magasins ait été plus faible que fin 2019, les taux de conversion sont plus élevés.

"Je suis très heureux que nous ayons réussi à mettre fin à une année 2020 très difficile avec, compte tenu des circonstances, un bon quatrième trimestre. Nous avons augmenté nos ventes de 9% au quatrième trimestre à 1,520 milliard d'euros et notre résultat opérationnel de 15% à 63 millions d'euros", détaillait le patron de la marque, ce mercredi.

"Ces chiffres s'ajoutent à notre forte performance au troisième trimestre, où nos ventes ont augmenté de 13%. Cela souligne la force de Puma et de toute l'industrie du sport, et me fait regarder positivement l'avenir. Nous constatons que les gens dans le monde entier veulent faire plus de sport et que les consommateurs ont continué à acheter des sneakers ainsi que des vêtements de sport pendant la pandémie."

Reste que sur l'ensemble de l'année, la chaussure a le plus souffert avec des ventes en recul de 7% à 2,368 milliards d'euros, le vêtements a enregistré un repli de près de 5% à 1,974 milliard et les accessoires se sont bien portés avec une hausse de plus d'1% à 893 millions d'euros.


Neymar a rejoint Puma en 2020 - Puma


Si la société a mis au premier semestre 2020 en place une stratégie défensive, réduisant notablement ses coûts de structures, elle n'en a pas moins continué, voire accentué, sa politique de visibilité. Puma a annoncé en particulier l'entrée dans son écurie de Neymar Jr sur le volet sportif, mais aussi de Dua Lipa ou encore de DJ Snake du côté des artistes.

Puma a aussi continué de travailler avec des égéries comme la chanteuse Selena Gomez ou la star de formule Lewis Hamilton, qui a célébré son septième titre mondial. La marque continue de mettre en avant ses collaborations, dévoilant par exemple en janvier une ligne avec Ferrari, annonçant la signature du champion du monde de football français Raphaël Varane, présentant le premier pied (la Mirage OG) assigné à DJ Snake ou encore lançant le 15 février une collection de yoga, baptisée Exhale. Celle-ci est présentée comme éco-conçue, utilisant notamment du polyester recyclé, et a été cocréée avec la top Cara Delevingne. Sur le thème de la durabilité, le groupe a annoncé qu'il présentera en mai prochain son plan à l'horizon 2025.


Cara Delevingne lance la nouvelle ligne Exhale - Puma



En attendant, pour 2021, bien qu'actuellement plus de la moitié des magasins proposant ses produits soient encore fermés en Europe, le groupe table sur une légère progression de ses ventes comme de son résultat opérationnel.

Il mise notamment sur une amélioration de son sourcing et un nouveau centre de distribution aux Etats-Unis, qui doivent lui permettre de délivrer ses produits encore plus rapidement. Après un dernier trimestre 2020 marqué par des niveaux plus intéressants de marge opérationnelle, notamment via davantage de ventes à plein prix, Puma souligne cependant que l'importance et la durée des restrictions sanitaires pourront avoir un impact sur ses équilibres.



 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com