×
Publicités

Puma : Artemis va réduire sa participation

Publié le
18 juin 2020
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

En 2018, Kering amorçait son désengagement de Puma. Le géant français, se recentrant définitivement sur ses marques de luxe, ne conservait alors que quelque 15,8 % dans l'équipementier allemande. La famille Pinault restait toutefois incontournable au sein du groupe fondé par Rudolf Dassler en 1948. Artemis, la société d'investissement familiale contrôlée par la Financière Pinault, possède depuis deux ans 29 % du capital.


Puma



Mais progressivement le désengagement se fait plus important. En septembre dernier, Kering réalisait l'émission d’obligations convertibles en actions Puma en 2022 pour un montant de plus de 550 millions d'euros. Avec cette opération Kering possédait 10 % de Puma.

Ce jeudi c'est donc Artemis qui annonce en Allemagne opérer à son tour l'émission d’obligations, celles-ci convertibles en actions Puma à l'horizon 2025. La société annonce une prime de conversion de 35 % à 40 % par rapport au cours de l'action Puma, soit le même ordre de grandeur que Kering en 2019.

Au terme de l'opération, Artemis conserverait environ 25 % de Puma et la famille Pinault restera donc un actionnaire clé au sein du groupe allemand, qui réalisait l'an dernier un chiffre d'affaires de 5,5 milliards d'euros (+18,4 %) pour un bénéfice net en hausse de 40 % à 262 millions d'euros.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com