Puma confie ses montres au groupe Fossil

Le groupe Fossil et Puma viennent de signer un accord de licence mondial pour la création, le développement et la distribution de montres traditionnelles et connectées. Les fruits de cet accord qui unit les deux parties jusqu’en 2028 seront visibles dès l’année prochaine dans les grands magasins, mais également chez les détaillants spécialisés et les e-commerçants.


Le siège de Puma en Allemagne - Puma

L’équipementier allemand, qui au cours de son premier trimestre a enregistré un chiffre d'affaires de 1,131 milliard d'euros, à +12,5 %, était précédemment lié au groupe Mywa pour la création de ses montres.

De son côté, le spécialiste de la montre et des accessoires Fossil, qui compte 17 marques dans son portefeuille de licences (Armani Exchange, Diesel, Kate Space) en plus de ses marques propres (Fossil, Misfit…), a enregistré une baisse de ses ventes de 14 %, à 2,78 milliards de dollars, pour son exercice 2017. Avec le seul segment montres, le groupe américain a réalisé un chiffre d’affaires de 2,19 milliards de dollars, en baisse de 6 %.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - AccessoiresSportHorlogerieBusiness
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER