×
Par
Reuters
Publié le
23 févr. 2022
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Puma prévoit un bon exercice 2022 malgré l'inflation

Par
Reuters
Publié le
23 févr. 2022

Le fabricant allemand de vêtements de sport Puma a annoncé mercredi s'attendre à une hausse d'au moins 10% de ses ventes, hors effet de changes, en 2022, mais il a averti que les restrictions liées au coronavirus et les pressions inflationnistes limiteraient la croissance des bénéfices.


Reuters


Puma s'attend à ce que son bénéfice d'exploitation atteigne 600 à 700 millions d'euros l'an prochain, contre 557 millions en 2021, et a déclaré que le bénéfice net devrait s'améliorer en conséquence.

En janvier, Puma avait déjà annoncé des ventes trimestrielles préliminaires et un bénéfice net plus élevés que prévu, avec des ventes au quatrième trimestre en hausse de 14%, à changes constants.

Puma a précisé que la hausse des coûts de fret et des prix des matières premières, ainsi que les contraintes opérationnelles dues au coronavirus, pèseraient sur la rentabilité.

"Le Covid-19 continue malheureusement d'affecter négativement notre chaîne d'approvisionnement, les pressions inflationnistes ont un impact négatif sur nos coûts et nos marges opérationnelles et la situation géopolitique reste très tendue", a déclaré le directeur général de Puma, Bjorn Gulden, dans un communiqué.

"Mais je reste très optimiste quant à l'avenir de notre secteur en général et de Puma en particulier."

Comme d'autres marques occidentales, Puma a fait l'objet de critiques en Chine pour avoir déclaré qu'elle ne s'approvisionnerait pas en coton au Xinjiang après des violations des droits de l'homme contre les musulmans ouïghours. Pékin nie toute violation des droits de l'homme.

Puma a déclaré que les ventes du quatrième trimestre ont chuté de 5,4% en Asie-Pacifique, tirées vers le bas par le marché de la Grande Chine en raison des restrictions liées au Covid-19 et aux "tensions géopolitiques", tandis que presque tous les autres marchés de la région ont enregistré une croissance à deux chiffres.

La société rivale Nike a déclaré en décembre qu'elle était plus confiante quant à l'atténuation des problèmes de chaîne d'approvisionnement au cours du prochain exercice fiscal, alors même que ses ventes ont chuté de 20% en Grande Chine.


Reportage Emma Thomasson, version française Augustin Turpin, édité par Jean-Michel Bélot

© Thomson Reuters 2022 All rights reserved.