×
Publicités
Publié le
27 oct. 2021
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Puma relève ses prévisions malgré les tensions sur l'approvisionnement

Publié le
27 oct. 2021

Puma a relevé mercredi ses prévisions de chiffre d'affaires et de bénéfice pour 2021 tout en prévenant que le confinement sanitaire au Vietnam, la congestion des ports et la pénurie de conteneurs affectaient sa chaîne d'approvisionnement.


Puma


L'équipementier sportif s'attend désormais à une hausse d'au moins 25% de ses ventes cette année, contre une prévision antérieure de +20%.

Il a aussi revu à la hausse sa prévision de bénéfice opérationnel pour 2021, attendu entre 450 et 500 millions d'euros, contre 400-500 millions précédemment. A la Bourse de Francfort, le titre Puma gagnait plus de 2% dans la matinée.

Au troisième trimestre, le chiffre d'affaires de Puma a progressé de 20,4% à taux de change constant (+35,4% par rapport à 2019), à 1,9 milliard d'euros, et le bénéfice net a bondi à 229 millions d'euros, des chiffres supérieurs aux estimations des analystes. Le groupe précise que toutes ses catégories de produits ont connu des croissances à deux chiffres avec une progression de 21.6% de ses ventes de chaussures, tirées par la Performance et Sportstyle de 21.3% pour le textile et de 15.2% pour les accessoires.

Les ventes ont grimpé de 31% en Amérique du Nord et du Sud et de 22% en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique, avec une montée en puissance de la Russie et des marchés émergents. Elles n'ont cependant augmenté que de 1,7% en Asie-Pacifique en raison des tensions persistantes en Chine, où le groupe a subi des appels au boycott, et des fermetures de magasins liées aux restrictions sanitaires comme au Japon.


Puma met en exergue ses performances au troisième trimestre - Puma



Par rapport à Nike et Adidas, Puma conserve sa spécificité d'avoir un modèle très orienté sur le wholesale. Un volet qui a progressé de 22,6% à 1,47 milliard d'euros sur le trimestre dernier. Son volet vente en direct pesait lui près de 430 millions d'euros, en hausse de 13,3%, avec une progression de 4% des ventes en ligne.

Enfin, le groupe allemand affiche donc une amélioration de son résultat opérationnel. Son EBIT frôle au troisième trimestre les 229 millions d'euros, contre 189 millions un an plus tôt. Ainsi sur neuf mois, depuis le début de son exercice, le groupe affiche une hausse de son chiffre d'affaires (en reporté) de 35,6% à 5,038 milliards d'euros pour un résultat opérationnel de 492 millions contre près de 146 millions un an plus tôt.

"Nous prévoyons que la forte demande pour nos produits va se poursuivre, mais nous voyons aussi que les contraintes d'approvisionnement vont continuer à être un problème pour le reste de l'année", a déclaré le directeur général de Puma, Bjorn Gulden, dans un communiqué.

Des usines au Vietnam, un important fournisseur de l'industrie de la chaussure, ont été fermées en raison de la pandémie de COVID-19 et les propriétaires d'usines ont déclaré qu'ils prévoyaient de reprendre complètement leurs activités qu'à partir du second semestre 2022.

Le leader du secteur, Nike, a réduit ses prévisions de ventes pour l'exercice 2022 le mois dernier et a déclaré s'attendre à des retards pendant la saison des achats de Noël, en raison d'un goulet d'étranglement sur sa chaîne d'approvisionnement.



Avec Reuters

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com