×
7 053
Fashion Jobs

PVH confirme les pourparlers avec G-III pour la licence jeans femme de Calvin Klein

Par
Reuters API
Traduit par
Sonia BROYART
Publié le
today 29 mars 2019
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Ce jeudi, à l'occasion d'un échange avec les analystes financiers, le groupe PVH Corp a confirmé être en pourparlers avec son partenaire G-III sur le marché nord-américain en vue de lui céder la licence portant sur la ligne de jeans pour femme de sa marque Calvin Klein. Ce basculement pourrait intervenir au cours du second semestre, si les deux partenaires valident cet accord.


Un modèle Calvin Klein jeans pour femme. DR - Calvin Klein


Pour information, G-III détient déjà les licences relatives aux lignes de prêt-à-porter, bain et accessoires de Calvin Klein en Amérique du Nord. La société dispose également depuis 2016 du droit d'exploiter la ligne femme de l'autre fleuron de PVH, Tommy Hilfiger, permettant à celui-ci d'afficher de solides résultats financiers au quatrième trimestre de son exercice 2018 grâce aux ventes de sa marque phare en hausse de 2,3 %, à 1,2 milliard de dollars.

L’entreprise PVH, basée à New-York, a déclaré que la décision de céder la licence pour la ligne féminine de jeans Calvin Klein  à G-III, couplée à celle annoncée plus tôt ce mois-ci de mettre fin à sa collection haut de gamme Calvin Klein 205W39NYC, devraient faire baisser son chiffre d'affaires pour l’année fiscale 2019 de 100 millions de dollars. Toutefois, la restructuration de Calvin Klein est susceptible d’augmenter ses marges pour la seconde moitié de 2019, a précisé l’entreprise.

Le PDG de PVH, Emanuel Chirico, a par ailleurs annoncé que les tensions commerciales ont eu un impact sur les ventes au détail de la société en Chine et aux Etats-Unis. « Les affaires vont mieux par rapport à ce qu’elles étaient au premier semestre de 2018. Nous souhaitons que cette tendance se poursuive au premier semestre 2019 », a-t-il commenté.

Reuters avec la rédaction

© Thomson Reuters 2019 All rights reserved.