×
Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
4 déc. 2020
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

PVH limite la casse avec une baisse de 18 % de ses revenus au troisième trimestre

Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
4 déc. 2020

PVH Corp., le groupe new-yorkais qui possède les marques Tommy Hilfiger et Calvin Klein, continue de se remettre des déconvenues économiques causées par la pandémie de Covid-19. Pour le troisième trimestre, ses revenus baissent de 18 %, ce qui représente une nette amélioration par rapport aux résultats des deux trimestres précédents, largement affectés par la crise sanitaire.


Chez PVH, le digital poursuit sa forte croissance au troisième trimestre - Instagram: @tommyhilfiger


Pour le troisième trimestre clôturé le 1er novembre 2020, les revenus totaux de la société ont atteint 2,12 milliards de dollars (1,74 milliard d’euros), en baisse par rapport aux 2,59 milliards de dollars (2,13 milliards d’euros) de la même période l’an dernier. Hors effets de change, la chute d’une année sur l’autre atteint même 21 %.
 
Les revenus issus de la vente directe perdent 11 %, malgré une hausse de 70 % des ventes en ligne. Le digital connaît une croissance soutenue pour toutes les régions et toutes les marques du groupe. Même si l’Europe et la Chine ont affiché une bonne reprise ce trimestre, le nombre réduit de touristes internationaux aux États-Unis, où le groupe possède plusieurs boutiques physiques dans des destinations touristiques, continue de gréver les ventes dans le pays.

Les revenus issus de la vente en gros, eux, perdent 22 % sur le trimestre, une baisse causée par des problèmes avec la vente en gros en Amérique du Nord, dont des faillites de plusieurs clients détaillants des marques du groupe.
 
Chez Tommy Hilfiger, la baisse des revenus est de 12 %, principalement en raison d’une chute de 37 % des ventes en Amérique du Nord et de ventes internationales atones. Chez Calvin Klein, le déclin d’une année sur l’autre est de 18 %, avec une baisse de 39 % des revenus de l’entreprise en Amérique du Nord, tandis que les ventes à l’étranger sont également planes.
 
Les bénéfices trimestriels de PVH s’élèvent à 69,8 millions de dollars (57,43 millions d’euros) ou 0,98 dollar (0,81 euro), largement en-deçà des 209,2 millions de dollars (172,13 millions d’euros) ou 2,82 dollars (2,32 euros) par action de la même période l’an dernier.
 
« Nos résultats du troisième trimestre ont dépassé nos attentes sur tous les marchés et tous les canaux, avec une très forte reprise en Europe et en Chine, malgré la pandémie actuelle de Covid-19 », souligne le président et PDG de PVH Emanuel Chirico dans un communiqué. « Nos points forts sont très clairs : notre activité à l’étranger, nos ventes en ligne et nos pièces décontractées. Nous sommes progressivement en train d’orienter notre activité vers ces canaux et ces catégories. »
 
Pour l’année en cours, les revenus totaux de PVH sont pour l’instant de 5,04 milliards de dollars (4,15 milliards d’euros), en baisse de 31 % par rapport aux 7,31 milliards de dollars (6,01 milliards d’euros) de la même période l’an dernier. Les pertes nettes atteignent 1,08 milliard de dollars (890 millions d’euros) ou 15,15 dollars (12,47 dollars) par action, contre un bénéfice net de 484,7 millions de dollars (398,82 millions d’euros) ou 6,46 dollars (5,32 dollars) par action à la même période l’an dernier.
 
Pour le moment, les revenus de l’entreprise au quatrième trimestre sont en baisse de 20 % et PVH s’attend à ce que ce pourcentage soit celui de tout le trimestre.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com