×
Publicités

Quand les enseignes mode et sport se convertissent au "drive"

Publié le
28 avr. 2020
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Inspiré des supermarchés alimentaires, qui l'ont déployé depuis une décennie dans l'Hexagone, le "drive" fait des émules du côté des enseignes spécialisées, qui cherchent des alternatives à mettre rapidement en place alors que tous leurs points de vente sont fermés en raison de la crise du Covid-19. Au rayon mode et sport, Kiabi, Decathlon et Intersport expérimentent ainsi depuis quelques jours ce principe de retrait d'achats effectués en ligne, qui réduit les contacts humains à néant et pourrait perdurer bien après le confinement.


Places de parking dédiées au retrait drive chez Decathlon. Le client est prié de rester dans sa voiture. - Decathlon


Après avoir rouvert son site marchand il y a une semaine, Intersport propose que la réception d'une commande web s'effectue tout simplement sur le parking du magasin. La chaîne, qui avait dans un premier temps stoppé son activité en ligne au début de la crise pour garantir la santé de ses salariés, a mis en place un protocole strict dans 200 adresses de son réseau : lorsque le client arrive aux abords du point de vente, il doit se garer sur une place spéciale "drive" ou au plus proche de l'entrée, puis appeler le numéro du magasin indiqué sur son bon de commande, en précisant la référence de son véhicule. Il ouvre alors son coffre et doit ensuite s'en éloigner, puis un employé Intersport muni d'un masque et de gants vient déposer la commande directement dans le coffre de la voiture.

La chaîne de mode homme, femme et enfant Kiabi explique avoir mis 15 jours pour rendre ce service opérationnel, qu'elle présente comme une première dans le secteur de l'habillement. Testé pour l'instant dans trois magasins de la région lilloise, il s'agit selon l'entreprise d'une réponse à une attente forte des clients qui souhaitent renouveler la garde-robe de toute la famille, alors que la saison estivale débute. "Sur la 1ère journée de mise en place, nous avons enregistré plus de 200 commandes. Cette nouvelle manière de faire du commerce est une première étape vers une reprise progressive de notre activité", expose Florian Dinel, directeur France de Kiabi. Comme chez Intersport, la commande est déposée dans le coffre du client.


Coffres ouverts chez Kiabi - DR


Il s'agit aussi une alternative plus rapide que l'acheminement des colis à domicile par les transporteurs, les délais de livraisons s'étant étirés avec la crise. Ainsi, Decathlon précise que les commandes web peuvent être retirées en drive dans un délai de 1h à 48h, grâce au principe du ship from store (les articles commandés en ligne faisant déjà partie du stock du magasin choisi par le client). Cela permet donc à ces enseignes d'écouler des marchandises s'accumulant en réserve et en rayon depuis la fermeture des commerces non-alimentaires à la mi-mars.

Cette solution du "retrait sans contact" est disponible chez le distributeur d'articles de sport nordiste depuis quelques jours dans 70 points de vente de son réseau français. Par exemple à Caen-Mondeville, Marseille La Valentine, et au campus de Villeneuve d'Ascq. Le principe classique du click&collect (encouragé par le gouvernement), est donc proposé avec une garantie supplémentaire, celle de ne pas devoir entrer dans le magasin. 

Bien qu'instauré par ces enseignes comme une astuce face à la crise, le drive ne semble pourtant pas se présenter comme une rustine éphémère. Decathlon précise déjà que le retrait sans contact à l'extérieur des magasins se poursuivra après la réouverture de ses magasins à partir du 11 mai prochain, Intersport annonce accélérer le mouvement pour atteindre 300 adresses converties, tandis que Kiabi estime que cette expérimentation "dessine peu à peu ce que pourra être le commerce de demain".

Une solution qui paraît surtout taillée pour les acteurs de périphérie où la présence de parking est systématique. Mais l'initiative de Passion Beauté montre que les enseignes de centre-ville s'y attellent aussi. L'enseigne de parfums et cosmétiques s'est également lancée dans le drive, après une commande qui s'effectue cette fois par téléphone. Le retrait se déroule sur le seuil de la boutique, ou dans le coffre de la voiture lorsque c'est possible.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com