×
5 245
Fashion Jobs
SHOWROOMPRIVE.COM
Responsable d’Exploitation - H/F CDI
CDI · SAINT-WITZ
JULES
Leader Commerce Normandie (H/F)
CDI · ROUEN
GROUPE IKKS
Traffic Manager E-Commerce(H/F) - CDI
CDI · SAINT-MACAIRE-EN-MAUGES
CHARLESTOWN
Chargé(e) d'Exploitation RH et Planning, CDD ou CDI, Levallois (92)
CDI · LEVALLOIS-PERRET
GALERIES LAFAYETTE
Manager de Vente Weekend Service H/F
CDI · PARIS
PAGE PERSONNEL
Attaché Commercial Lunetterie H/F
CDI · REIMS
PAGE PERSONNEL
Chargé de Développement Commercial H/F
CDI · PARIS
CCLD RECRUTEMENT
Manager Des Ventes Idf H/F
CDI · PARIS
SHOWROOMPRIVE.COM
Chef de Projet Animation Commerciale CRM - H/F
CDI · SAINT-DENIS
SHOWROOMPRIVE.COM
Manager Projets - H/F CDI
CDI · SAINT-DENIS
CACHAREL
Directeur Artistique
CDI · PARIS
A LA SOURCE...
Brand Digital et E-Commerce Manager - Marque de Sport (H/F)
CDI · ANNECY
GROUPE ARMAND THIERY
Assistant à Maîtrise d'Ouvrage
CDI · LEVALLOIS-PERRET
CHANTAL BAUDRON S.A.S.
Responsable Communication H/F
CDI · PARIS
EDEN PARK
Coordinateur Export (H/F)
CDI · PARIS
CHANTAL BAUDRON S.A.S.
Responsable Prescription Nationale H/F
CDI · PARIS
OKAIDI
Directeur Artistique Digital Junior H/F
CDI · ROUBAIX
CHANTAL BAUDRON S.A.S.
Responsable Développement de Collection Maille H/F
CDI · LAVAL
COURIR
Responsable d'Équipe Stock - Vélizy 2 - CDI - f/h
CDI · VÉLIZY-VILLACOUBLAY
HERMES SERVICES GROUPES
Responsable Relation Clients Internes – Accueils et Conciergerie (H/F)
CDI · PANTIN
GALERIES LAFAYETTE
Chargé d'Acquisition-Affiliation et Partenariats H/F
CDI · PARIS
GALERIES LAFAYETTE
Chargé d'Acquisition Display & Paid Social H/F
CDI · PARIS
Publicités

Quand les filles : un e-shop qui met en scène les (vraies) femmes

Auteur :
Publié le
today 27 sept. 2019
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

L’idée lui est venue à l’issue de sa première grossesse. Lassée de ne voir que des mannequins filiformes sur les e-shops de prêt-à-porter, Chloé Bourgeais s’est demandé si ce ne serait pas plus simple, pour les consommatrices, de voir comment les vêtements vont aux femmes de la vraie vie avant de les acheter. C’est de ce constat qu’est né le site de e-commerce Quand les filles en février dernier.
 

Quand les filles ne fait pas appelle à des mannequins professionnels - Quand les filles


Cette plateforme multimarque, qui propose une douzaine de griffes milieu de gamme (comme ArtLove, Jane Wood, Opullence…), ne fait appel qu’à des non-professionnelles pour présenter les vêtements sur son site. Des mannequins d’un jour qui portent du 34 comme du 42, et qui sont fières de leur corps non formaté.
 
Pour que les clientes soient toujours surprises par les sélections, Chloé Bourgeais y insuffle des nouveautés toutes les deux semaines. En plus, elle s’apprête à lancer des pièces siglées Quand les filles, dans la même gamme de prix que les marques qu’elle met en avant sur son e-shop. La première capsule, confectionnée à Paris, décline six pièces du XS au XL et sera elle aussi renouvelée tous les mois.

Déjà cofondatrice de la société de location de vêtements pour homme Le Grand Dressing (qu’elle a quittée il y a un an), Chloé Bourgeais est une entrepreneure dans l’âme. C’est pour ça qu’elle n’a pas hésité à doubler sa plateforme digitale d’un showroom de 50 mètres carrés installé à Nantes, au 7, quai de Versailles. Les clientes peuvent y réserver un créneau d’une heure du lundi au samedi, de 9h à 20h, sur le site Internet ou le compte Instagram de la marque. Y sont présentées les pièces de l’e-shop, mais aussi quelques exclusivités et des accessoires.
 

Le showroom-boutique est ouvert sur rendez-vous - Quand les filles


Ce lieu est aussi l’occasion d’organiser des événements mensuels avec d’autres marques, ou d’accueillir les collaborations que prépare Quand les filles. La première verra le jour à l’occasion des fêtes de fin d’année et concernera une collection de chapeaux imaginés avec des influenceuses.
 
Grâce aux conseils prodigués au sein du showroom, le panier moyen y est de 150 euros, soit près d’un tiers de plus que celui des clientes sur Internet. Chloé Bourgeais est persuadée que la possibilité d’essayer les pièces permet aux clientes de mieux s’approprier les vêtements. C’est la raison pour laquelle elle aimerait organiser des pop-up stores un peu partout en France à l’avenir. Pour l’heure, elle dispose d’une communauté conséquente à Paris, et séduit également en Belgique et en Suisse. 
 
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com