×
Publicités
Par
Reuters
Publié le
4 mai 2016
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Québec : un nouveau pas vers la francisation des enseignes de magasins

Par
Reuters
Publié le
4 mai 2016

Les autorités du Québec, la province canadienne de langue française, ont annoncé qu'elles allaient obliger certains magasins de langue anglaise comme Walmart à franciser une partie de leur enseigne.


Les grandes chaînes comme Walmart devront bientôt inclure une description en français sur leurs enseignes au Québec


Le gouvernement libéral du Québec prévoit de modifier les lois sur la langue afin que les commerçants avec des noms anglais soient obligés d'ajouter une description en français concernant ce qu'ils vendent. Ils n'auront toutefois pas à changer leur marque.

Les changements pourraient être adoptés courant 2016, avec toutefois un délai de grâce de trois ans. Cette décision intervient alors que le gouvernement du Québec a été débouté en justice face à un groupement de grands distributeurs qui refusaient de franciser leur enseigne.

Le Québec dispose déjà de lois qui assurent que le français soit utilisé comme langue de travail, soit appris par les nouveaux venus et reste prédominant à Montréal, la principale ville de la Province.

« Nous sommes au Québec, pas dans le Maine ou au Massachussetts », a ainsi déclaré Hélène David, la ministre de la Langue, à des journalistes réunis à Montréal. Elle a ajouté que les changements assureraient que le « français reste visible partout au Québec ».

Xavier Plusviex, le président de Walmart pour le Canada oriental, a pour sa part déclaré que le groupe ajouterait le slogan « Economiser plus » à ses magasins québécois.

Hélène David a aussi déclaré que 21 commerces, dont des distributeurs, avaient été consultés à l'automne dernier concernant ces changements, qui concerneraient un total de 1 860 entreprises dont le nom commercial est en anglais ou dans une autre langue.

Des représentants du gouvernement ont toutefois précisé - sans donner plus de précisions - qu'une exception serait faite pour les noms de famille, ce qui signifie que les nouvelles règles ne s'appliqueront pas à McDonald's, à la chaîne de cafés Tim Hortons ou au cabinet d'avocats Norton Rose.

© Thomson Reuters 2021 All rights reserved.