×
Publicités
Publié le
24 sept. 2013
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Quelles marques pour un nom de domaine en « .Paris » ?

Publié le
24 sept. 2013

Dans la grande guerre du référencement, la ville de Paris annonce la naissance des noms de domaines Internet en « .paris ». Une adresse qu’il faudra cependant mériter, d’où un appel à projets lancé par l’administration pour définir les 100 premières entités qui en profiteront.


Commerçants, grands comptes, startups, artisans, bloggueurs… La Mairie de Paris a lancé un site dédié pour recueillir les candidatures. Fruit de cinq ans de démarchage pour obtenir ce « Top-leval domain » (ou TLD), cette extension aurait été parmi les premières validées face aux 1 900 candidatures. D’où la volonté affichée par la municipalité de la mettre en valeur par le choix de ses bénéficiaires.

Les candidats ont jusqu’à mi-décembre pour présenter leur dossier. Il faudra ensuite attendre l’automne 2014 pour une généralisation de l’accessibilité des noms de domaine. Mais il y aura cependant des limites, et des conditions générales à remplir. Une entreprise étrangère souhaitant profiter de la résonance « luxe » du nom de la ville lumière pourra en effet difficilement prétendre à utiliser ces domaines.

« Toutes les personnes ayant une résidence dans la zone d’activité de Paris, ou souhaitant témoigner un attachement à cette région, ainsi que toutes les personnes morales ayant une implantation ou une activité dans Paris ou sa région, pourront demander un domaine en .paris » indiquent les autorités. « Ce lien de bonne foi ne demandera pas de justificatif particulier mais sera vérifié régulièrement pour éviter une exploitation non admise du .paris ».

Les tarifs de ces futurs domaines n’ont pas encore été établis. Mais la municipalité souligne d’ores et déjà que les prix descendront certainement après le lancement. Est cité l’exemple des adresses catalanes en « .cat » qui, lancées à 75 euros par an, sont retombées à 45 euros trois ans plus tard.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com