×
Publicités
Publié le
31 août 2004
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Quelles matières premières pour les parfums ?

Publié le
31 août 2004

Santalum Spicatum
Le saviez-vous? Le Bois de Santal (Santalum Spicatum) fut la première exportation de l’Ouest Australien au milieu du XIXème siècle. La commercialisation de l’huile de santal débuta dans les années 1880, mais il fallut attendre quarante ans pour une production systématique et un contrôle scientifique du produit. La proximité géographique aidant, il fut petit à petit détrôné par son équivalent indien (Santalum album), à partir duquel le parfumeur français Guerlain construisit son fameux «Jicky» en 1889. Depuis, l'utilisation de l‘huile de Bois de Santal n'a jamais diminuée et il figure dans de nombreux grands parfums comme «Poison» de Christian Dior, «Opium» de Yves Saint-Laurent ou «Obsession» de Calvin Klein. L’huile de Bois de Santal est aussi un ingrédient très important dans l’industrie cosmétique. Ses propriétés fixatives et sa haute teneur en alcool retardent l’évaporation des autres composés odoriférants. Aucune composition à nuance orientale ne peut faire l’économie d’huile de Bois de Santal. Le Bois de Santal possède également de nombreuses applications pharmaceutiques Utilisé par voie orale, il est tout-à-la fois diurétique et expectorant dans le cas de bronchites ou d'angines. Il a aussi des propriétés antiseptiques, notamment dans la lutte contre les Streptocoques ou autres microbes responsables d’infections de l’épiderme. Il combat efficacement le virus de l’Herpès Simplex. S’il contient des enzymes capables de soigner les inflammations consécutives aux rayons ultra-violets, celles-ci, et notamment la lipoxygenase-12, sont d’une efficacité reconnue dans les cas d’hypertension et de complications diabétiques. Le Bois de Santal contre le cancer Le très sérieux European Journal of Cancer Prévention vient de publier une étude qui atteste l’action préventive de l’huile de Bois de Santal dans les cancers de la peau. Elle agit par inhibition des cyclooxygenases. Comme par ailleurs, de nombreuses observations viennent confirmer les bienfaits du Bois de Santal dans les cas de psoriasis, de douleurs prémenstruelles, rhumatisme, arthrite, et fatigue musculaire, tous ces élément convergent pour faire de l’huile de Bois de Santal un produit destiné à un brillant avenir, indépendamment de son utilisation en parfumerie. Interview : Un arbre magique venu de l’hémisphère Sud Steve Birkbeck, Directeur général d’Australian Sandalwood Oil Company, société qui exporte l’huile de Bois de Santal australien dans le monde entier, nous explique les raisons du retour du Bois de Santal australien sur le marché. «Le Bois de Santal est une ressource naturelle très abondante en Australie où il pousse sur une surface presque aussi grande que la moitié des USA, ce qui représente un potentiel de 130 000 tonnes d’huile ! Mais l’espèce est désormais protégée et l’Australian Forest Project Commission a limité nos quotas annuels de coupe à 1000 tonnes par an. Nous avons un contrat d’exclusivité jusqu’en 2016, soit environ 14 tonnes d’huile. Comme nous travaillons dans une perspective de développement durable, chaque fois que nous coupons un arbre, nous en replantons deux. Pour chaque kilo d’huile de Bois de Santal exportée, nous transférons une partie de nos bénéfices à une association qui protège la culture aborigène. Il nous reste d’ailleurs beaucoup à apprendre des premiers habitants de l’Australie sur les vertus de cet arbre magique !" Pourquoi ce produit est-il si prisé par l’industrie de la parfumerie? Non seulement parce qu’il jouit d’une certification ISO 14001, mais ausi parce qu’il a toutes les qualités d’une matière première de premier choix. De grandes marques comme l’Oréal, Givaudan, Aveda (Estée Lauder) ou Natura font partie de nos clients réguliers. Je peux aussi vous révéler qu’il entre dans la composition du dernier Hermès, "L’eau des merveilles". L’autre raison du succès de l’huile de Bois de Santal australien, est qu’elle est 50 % moins chère que son homologue indien. Un kilo d’huile se négocie aux alentour de 300$ et ce prix est relativement stable depuis 3 ans, donnée importante pour une industrie qui doit gérer l’inflation des coûts et l'irrégularité de la demande. Vous êtes donc plutôt optimiste ? Absolument, non seulement parce que la concurrence du marché fait que la demande en produits naturels d’excellente qualité est une obligation pour l’industrie cosmétique mais aussi parce que le Bois de Santal, espèce désormais protégée, en provenance d’Inde se fait de plus en plus rare. L’apparition d’une molécule synthétique ne vous effraie pas ? Chaque parfumeur possède ses propre molécules synthétiques. Mais l’huile de Bois de Santal naturelle a de telles propriétés que rien ne peut la remplacer. La reine Cléopâtre l’utilisait déjà en son temps. Et puis, toutes ses propriétés médicales, font du Bois de Santal et de son huile des produits d’avenir. Mickaël LAUSTRIAT

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com