×
Publicités
Publié le
26 oct. 2022
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Qui sont les trois acteurs, aux profils différents, alliés pour reprendre Pimkie?

Publié le
26 oct. 2022

Mise en vente au printemps dernier, Pimkie va prochainement changer de main. La famille Mulliez, qui en est propriétaire, est entrée en négociations exclusives avec trois acteurs différents, néanmoins réunis autour de l'enseigne de mode féminine pour la relancer. Il s'agit des entreprises Lee Cooper France, Kindy et Ibisler Tekstil. Mais qui sont-ils?


Lee Cooper


Lee Cooper France



La société Lee Cooper France, qui deviendra selon nos informations actionnaire majoritaire à 70% de Pimkie, est une entité créée il y a douze ans, en 2010, après la cession de la filiale française de la marque de jeans britannique au fabricant Linda Textile. Ce dernier exploite toujours en tant que licencié le nom de marque Lee Cooper, né outre-Manche en 1908. Dans l'Hexagone, la marque aurait généré 20 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2021.

Linda Textile détient notamment une usine de denim en Tunisie, tandis que Lee Cooper France s'appuie sur un centre logistique basé près d'Amiens. La marque exploite quatre boutiques toutes situées dans des outlets, et est aussi distribuée chez 650 revendeurs. Cet été, elle s'est offert un pop-up parisien pour rajeunir sa cible et refaire parler d'elle dans la capitale, après y avoir fermé sa boutique rue de Rivoli durant la crise.


Kindy


Kindy



Après être passé par la case redressement judiciaire en 2017, le groupe français Kindy a vu son activité chaussettes reprises par deux entrepreneurs, Thierry Carpentier et Salih Halissi.  La production de chaussettes a alors été relancée dans l'usine historique de Kindy, basée à Moliens, dans l'Oise, depuis 1863. La société, qui vend principalement ses produits dans les grandes surfaces, a ensuite mené des opérations de croissance externe, en rachetant la marque de chaussettes Tissel en 2018, puis les sous-vêtements Mariner en 2021. Le groupe Kindy aurait réalisé un chiffre d'affaires annuel de 12,7 millions d'euros, selon les données de société.com.

Selon nos informations, le patron de Kindy Salih Halissi devrait prendre la direction opérationnelle de Pimkie dans le cadre du rachat.


Ibisler Tekstil


Ibisler Tekstil



Fondée en 1998, Ibisler Tekstil est une entreprise fabricante s'appuyant sur deux usines de confection mode situées en Turquie, faisant travailler plus de 500 personnes à Istanbul et à Düzce. Pimkie était déjà client de la société, qui dit travailler avec plusieurs centaines de griffes de mode à travers le monde. Les produits phares qu'elle produit sont les tee-shirts, sweats, collants, shorts, jupes et robes. Le fabricant revendique plusieurs certifications, dont le label GOTS (Global organic textile standard), Global Recycled Standard ou BSCI (Business social compliance initiative).

Quel avenir pour Pimkie?



Ces trois acteurs ont-ils les reins solides pour effectuer le retournement d'une enseigne dotée de 426 points de ventes? L'opération rappelle la reprise de Naf Naf par son partenaire industriel SY International en 2020. A l'époque, Selçuk Yilmaz, dirigeant de SY International expliquait que "le rapprochement de Naf Naf et SY Corporate France crée un groupe totalement intégré qui va permettre d’allier vitesse, style et mode".

Philippe Favre, spécialiste de la restructuration d'entreprises placé à la tête de Pimkie début 2022, indique dans un communiqué que leur offre conjointe a été retenue "sur la base de leur capacité, aussi bien financière qu’opérationnelle, à redresser, développer et pérenniser l’enseigne Pimkie à long terme. […] Leurs expériences et expertises spécifiques apportent une offre complète, complémentaire et adaptée dans un contexte de forte compétitivité", assure-t-il.  

Néanmoins, un redimensionnement à la baisse du périmètre de Pimkie est sans doute prévu, selon les syndicats. Les nouveaux propriétaires prendront en main l'enseigne en début d'année 2023, avant de potentiellement déterminer l'ampleur du plan de restructuration à mener.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com