×
Publicités
Par
AFP
Publié le
12 sept. 2019
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Rachat de Mondadori France : la justice rejette un recours des salariés

Par
AFP
Publié le
12 sept. 2019

Paris, le 12 septembre 2019 (AFP) - Après le Conseil d'Etat lundi, c'est le tribunal de grande instance de Nanterre qui a rejeté une demande des salariés de Mondadori France visant à suspendre en référé la cession du groupe de presse à Reworld Media, selon une décision transmise jeudi à l'AFP.



Le CSE de Mondadori France avait déposé des demandes en référé auprès du Conseil d'Etat et du tribunal de grande instance de Nanterre dans l'espoir de suspendre la cession du groupe de presse à Reworld fin juillet, qui était intervenue malgré une première décision judiciaire qui aurait dû retarder cette transaction.

Mi-juillet, le TGI de Nanterre avait enjoint Mondadori d'ouvrir la consultation sur les orientations stratégiques 2019 avant toute remise d'un avis sur le projet de cession et toute saisine des autorités de la concurrence.

Le CSE a toutefois obtenu gain de cause sur un point : Mondadori France devra lui communiquer des informations sur le plan d'investissement, les prévisions d'emploi et les orientations de la formation professionnelle pour les années 2020 ou 2021.

La bataille judiciaire opposant les salariés de Mondadori France, numéro 3 de la presse magazine dans l'Hexagone, à son repreneur Reworld ne devrait pas en rester là vu que le Conseil d'Etat doit encore se prononcer sur le fond dans ce dossier et que Mondadori a fait appel du jugement du 11 juillet.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Tags :
Autres
Médias