Rakuten a dopé ses revenus de 28,4 % en 2018

Le géant nippon, principalement connu en Europe pour ses activités de vente en ligne, affiche un revenu net de 1,12 milliard d’euros pour son exercice 2018, en progression de 28,4 %, pour un chiffre d’affaires de 8,7 milliards d’euros, en progression de 16,6 % sur un an. Des niveaux records alors que quelque 122 milliards d’euros de transactions commerciales et financières auraient rythmé l’exercice.


Rakuten Pay est l'un des piliers de la stratégie omnicanale de Rakuten - Rakuten

Sur le marché japonnais, l’activité e-commerce du groupe aurait généré 972 millions d’euros, en progression de 15,5 %, tandis que le revenu net a connu une contraction de 27,3 %, à 110 millions d’euros. Mais l’un des chiffres les plus marquants est sans nulle doute celui des 36 milliards d’euros de transactions générées par les membres du programme Rakuten ID, en progression de 10,5 % sur un an. Une part qui vient valider l’approche transversale du groupe, qui permet via un seul compte de profiter des offres commerciales, bancaires, télévisées, téléphoniques et autres du groupe. Un programme qui permettrait de multiplier de 4 à 6 la « valeur » de chaque utilisateur.

Parmi les activités bénéficiaires de l’année figure la bibliothèque en ligne Rakuten Overdrive, la division Rakuten Marketing et l’offre de couponing Ebates. En revanche, le groupe connaît quelques pertes sur sa liseuse Kobo, Rakuten TV, la messagerie Viber et la plateforme de streaming Viki. Mais également sur ses portails de vente chinois et allemand, qui sont en pleine phase d’investissement pour accélérer leur déploiement. Ainsi que Rakuten France, dont les dépenses ont été gonflées par les investissements liés à l’abandon définitif du nom PriceMinister, portail tricolore que la groupe a racheté en 2011. Une activité tricolore dont l'année 2018 a été riche en changements et déploiements d'offres clefs (lire notre interview du nouveau directeur général, Fabien Versavau)


Principalement connu en Europe via la vente en ligne, Rakuten opère également dans la banque, la téléphonie, les médias et les applications de messagerie - Rakuten

Concernant les objectifs du groupe pour l’exercice 2019, la direction indique viser une croissance à deux chiffres, hors activités immobilières, très fluctuantes au gré du marché boursier, précise la direction. Concernant son activité de vente, Rakuten indique vouloir poursuivre dans sa politique d’offre de produits et services visant à multiplier le nombre d’adhérents. L’application Rakuten Pay serait par ailleurs amenée à jouer un grand rôle dans les futurs développements. Le japonais souligne par ailleurs vouloir créer « de nouveaux marchés » via l’utilisation du big data et de l’intelligence artificielle.

Le groupe a d'ailleurs profité de la présentation de son bilan annuel pour dévoiler son partenariat avec l'e-commerçant chinois JD.com, dans l'optique de développer l'usage de drones aériens et terrestres dans les entrepôts automatisés de Rakuten : la dernière étape en date du programme de drones de Rakuten, initié en 2016 et finalement testé l'an passé. JD.Com profite d'une longue avance dans la matière, avec déjà plus de 6 666 heures de livraison par drones et robots effectuées.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com

Business
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER