Ralph Lauren affiche une hausse de 10 % de ses ventes en Europe au trimestre dernier

Ralph Lauren a connu une belle fin d'année européenne. Au troisième trimestre de son exercice décalé, clos fin décembre, le groupe américain a vu ses ventes progresser de 10 % après change (+13 % à taux de change constant), à 415 millions de dollars. Un an plus tôt à la même époque, le groupe accusait un repli de 8 % sur le marché européen. Au trimestre dernier, les ventes en magasins, à périmètre comparable, ont progressé de 3 % en Europe, alors que l'e-commerce a affiché une hausse de 13 %. Point fort : les ventes en gros affichent un bond de 20 % à taux de change constant, notamment du fait d'un décalage de livraisons, favorable, par rapport au calendrier de l'an dernier.


Ralph Lauren a la forme en Europe - Ralph Lauren

L'Europe fait ainsi partie des moteurs de la croissance du groupe, qui affiche des résultats plus haut que ceux attendus par les marchés et analystes financiers.

« L'exécution précise de nos initiatives majeures, en particulier pendant la période des fêtes, a généré des résultats meilleurs que prévu pour le troisième trimestre. Nous avons augmenté la moyenne des ventes au détail et continué d'améliorer la qualité des ventes dans son ensemble, a déclaré Patrice Louvet, directeur général du groupe. Ces résultats nous donnent confiance dans le fait que nos investissements stratégiques dans la construction de la marque, le développement de produits, le numérique et le développement mondial vont dans la bonne direction. »
 
Au rang des initiatives phare, il est possible de citer la collaboration avec la marque de streetwear anglaise Palace, les éditions limitées Polo, mais aussi une augmentation de 18 % des investissements marketing par rapport à l’année précédente.

Au global, Ralph Lauren voit ses ventes progresser de 5,1 % (6,3 % à taux de change constant), pour atteindre 1,726 milliard de dollars sur le trimestre. Le digital est annoncé en progression de 20 %. Les sites propres du groupe réalisent une progression de 21 % en Amérique du Nord et de 13 % en Europe, alors que la plateforme a été mise sur pied en septembre pour la Chine.
 
Le deuxième marché le plus dynamique est d’ailleurs l'Asie, qui progresse elle aussi de 10 % (+11 % à taux de change constant), portée par la zone « Grande Chine », qui réalise une progression de 19 % à taux de change constant.

L'Amérique du Nord réalise une progression de 3 %. Le groupe précise que celle-ci est notamment portée par une hausse de 4 % de ses ventes dans ses magasins à périmètre comparable, alors que son réseau d’outlet est en phase de rationalisation.
 
Pour l’ensemble du trimestre, le résultat opérationnel est en revanche en très légère croissance. Il passe de 189 à près de 194 millions de dollars. Le résultat net repasse lui dans le vert à 120 millions de dollars contre une perte de 82 millions de dollars l’an dernier.
 
Pour l’ensemble de l’exercice, le groupe table sur une légère croissance. En 2017-2018, il avait conclu son année avec un chiffre d’affaires de  6,182 milliards de dollars.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com

Luxe - Prêt-à-porterBusiness
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER