×
2 572
Fashion Jobs
Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
18 mars 2021
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Ralph & Russo est sous administration judiciaire mais "continue à fonctionner".

Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
18 mars 2021

Encore une victime de la crise sanitaire qui affecte un grand nombre de marques de mode depuis un an: Ralph & Russo a annoncé mercredi son placement en procédure de redressement judiciaire. La marque de prêt-à-porter de luxe et de haute couture a été fondée par Tamara Raph et Michael Russo il y a onze ans.


Ralph & Russo - Printemps-Été 2020 - Haute Couture - Paris - © PixelFormula


La société a diffusé la nouvelle sur son profil Instagram, annonçant "avec une grande tristesse" que cette "décision difficile a été prise pour assurer le succès de l'entreprise et pour la restructurer, dans le sillage de la pandémie de Covid-19 qui a durablement affecté tout le secteur économique de la vente au détail".

Les deux créateurs souhaitent "que l'entreprise continue à fonctionner pendant cette période, et [restent] pleinement engagés auprès de [leur] clientèle mondiale, incroyablement fidèle, et de [leur] personnel formidable, sans qui rien de tout cela n'aurait été possible".

Certains pensent que la marque pourrait avoir été rachetée dans le cadre d'un accord d'insolvabilité "préemballée". Mais d'autres parties pourraient être intéressées par le rachat de la marque. Des rumeurs persistantes circulaient cette année sur la santé de l'entreprise, mais la semaine dernière encore, un porte-parole assurait à la chaîne britannique Sky News que Ralph & Russo avait bien l'intention de lutter contre les tentatives éventuelles de ses créanciers de la mettre en faillite.

La société, qui semblait avoir le vent en poupe il y encore quelques années, a bénéficié d'un énorme coup de pouce publicitaire en créant la robe portée par Meghan Markle pour annoncer ses fiançailles avec le prince Harry.

Depuis son lancement en 2010, la société était soutenue par un certain nombre d'investisseurs britanniques richissimes, comme le promoteur immobilier Nick Candy et le milliardaire John Caudwell. Tenor Holding, une société contrôlée par Lars Windhorst qui possède également La Perla, a déboursé environ 40 millions de livres pour une participation minoritaire en 2019, la société étant alors valorisée à environ 175 millions de livres (204,5 millions d'euros).

Mais la crise sanitaire a visiblement porté un coup insurmontable au label. L'annulation d'événements sur tapis rouges, de galas et de mariages entre personnes fortunées a fait chuter la demande pour les robes à 50.000 livres. La marque avait dû annuler son défilé de couture en janvier, tout en annonçant son retour prochain sur les podiums parisiens.

La société compte une centaine d'employés, pour la plupart au chômage technique depuis un an. Selon certaines informations, les paiements tardent d'ailleurs à arriver sur les comptes des salariés de l'entreprise, et il a même été question que des huissiers se présentent à son siège londonien, dans le quartier de Mayfair.

Mais à en croire une source proche du dossier citée par Sky News, les affaires commenceraient à reprendre pour Ralph & Russo. À suivre.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com