×
5 341
Fashion Jobs
Publié le
1 déc. 2022
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Re-SEE: l'ex-propriétaire de Sonia Rykiel et le producteur d'"Emily in Paris" deviennent actionnaires

Publié le
1 déc. 2022

Positionné sur un secteur du luxe de la seconde main en pleine ascension, le site français Re-SEE annonce une levée de fonds opérée auprès d'un pool d'investisseurs pour accélérer son développement. Fondée en 2013 par Sabrina Marshall et Sofia Bernardin, qui ont travaillé pour les magazines Vogue et Self-Service par le passé, la plateforme accueille à son capital trois experts de la tech, de la mode et du divertissement: Shari Glazer, entrepreneuse américaine et PDG de l'entreprise Kalos Lab (web3), Michael Dayan, ex-actionnaire du site de ventes événementielles Showroomprivé et aujourd'hui investisseur après avoir repris et relancé avec succès Sonia Rykiel, ainsi que Darren Star, le producteur et réalisateur des séries à succès Sex and the City et Emily in Paris.


Re-SEE


Le montant de la levée de fonds avoisine les 3 millions d'euros, selon nos informations.

L'entreprise se décrivant comme "référente de la mode vintage de luxe certifiée" entend booster son déploiement à l'international, déployer ses capacités d'approvisionnement et se doter de nouvelles technologies pour gérer ses activités.

Le site est spécialisé dans les objets luxe les plus recherchés, comme les sacs à main Hermès, les pièces de défilés dessinées par Karl Lagerfeld pour Chanel ou encore Phoebe Philo pour Celine. "Cette levée de fonds vient consacrer une année de forte accélération pour l’entreprise, que ce soit en termes de collaborations prestigieuses, de montée en puissance de sa sphère d’influence organique, mais également en termes de croissance de chiffre d’affaires, en hausse constante de 120% chaque année", énumère la société, affirmant être rentable depuis ses débuts.
 

Un panier moyen de 1.161 euros


 
Re-SEE espère atteindre les 25 millions d'euros de chiffre d'affaires d'ici deux ans. Le niveau actuel de ses ventes n'est pas révélé, mais la plateforme précise que le panier moyen de ses clients atteint 1.161 euros, un montant "trois à cinq fois supérieur à celui de la concurrence", assure-t-elle.


Sabrina Marshall et Sofia Bernardin - DR

 
Au-delà des fonds levés, le site entend bénéficier de l'expertise des trois investisseurs entrés à son capital, sur les sujets des NFT et de la blockchain grâce à Shari Glazer, du e-commerce et de la logistique avec Michael Dayan, et de la promotion du vintage auprès du grand public, par le lien étroit entre divertissement et mode que cultive Darren Star.
 

Un pop-up à New York pour les fêtes


 
Cette année, Re-SEE a été choisie par la maison Alaïa pour revendre ses pièces d'archives, a aussi noué un partenariat avec la griffe Celine, et a activé un pop-up store durant la Fashion Week parisienne. En ce mois de décembre, elle va installer une boutique éphémère au sein de l'hôtel Carlyle de New York en vue de renforcer sa visibilité aux Etats-Unis, qui constitue son premier marché en termes de ventes.
 
Pour doper son audience, une série de vidéos va prochainement être lancée: elle mettront en scène des personnalités vendant des pièces sur la plateforme, comme Catherine Deneuve, Vanessa Seward ou Gaia Repossi. Ces dernières ouvriront leurs placards à l'influenceuse Leandra Medine Cohen.  
 
Avant Re-SEE, les levées de fonds se sont succédé dans le secteur de la seconde main. Rien qu'en France, ces derniers mois, la start-up Faume a levé 7 millions d'euros, le site de l'univers de l'enfant Beebs a enregistré un apport de 6 millions d'euros, tandis que le site de revente Imparfaite a levé 3 millions d'euros.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com