×
Publicités
Publié le
16 sept. 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Reach4textile: le textile européen veut un meilleur contrôle chimique des importations

Publié le
16 sept. 2021

La confédération européenne du textile-habillement, Euratex, donne le coup d'envoi du projet Reach4textiles. Par équité avec les acteurs européens, qui se plient aux normes Reach en matière de recours aux produits chimiques, la filière souhaite une meilleure surveillance des textiles importés sur ces questions.


Shutterstock


"Les faits suggèrent que le cadre réglementaire avancé (Reach, ndlr) n'est pas complété par un système de contrôle tout aussi avancé ou efficace à l'échelle de l'UE, capable de garantir la conformité, en particulier dans le cas des produits importés", indique Euratex. "Le projet Reach4textiles vise à explorer des solutions pour une surveillance équitable et efficace du marché des produits textiles".

Trois objectifs sont affichés pour ce projet amené à durer au moins deux ans. A commencer par celui de bloquer aux portes de l'UE les produits ne répondant pas aux exigences de l'Union. Un travail de sensibilisation et de formation est également à l'ordre du jour auprès des acteurs du sourcing. De même que le soutien apporté à un futur réseau de professionnels dédié à l'application des régulations chimiques 2019/1020 de l'Union.

"Les défis à relever peuvent être le manque de ressources, les difficultés à identifier les produits à haut risque, le coût et la gestion des tests chimiques, le manque de méthodes de test et de connaissance des meilleures pratiques ", pointe Euratex, qui voit se problème s'accentuer avec la vente en ligne. "De ce fait, les produits qui ne sont pas conformes à la réglementation Reach rencontrent aujourd'hui peu ou pas d'obstacles pour entrer sur le marché. Cela crée non seulement un risque pour la santé des Européens, mais nuit également à la compétitivité des entreprises responsables qui prennent toutes les mesures nécessaires pour se conformer à cette réglementation.

Chaque année, ce sont près de 28 milliards de pièces d'habillement qui circulent à travers l'Union européenne. Dans 80% des cas, ces produits proviennent de pays extérieurs à l'UE. Une masse d'envergure, mais qui n'en reste pas moins une industrie importatrice parmi d'autres, générant des difficultés en matière de contrôles douaniers aux frontières, ports et aérogares du Vieux Continent. Sur l'exercice 2020, l'UE a importé pour 77,4 milliards d'euros d'habillement. Dont 59,2 milliards venant de pays asiatiques.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com