×
Publicités
Publié le
16 juin 2009
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Record d’affluence pour le salon péruvien de la mode

Publié le
16 juin 2009

Avec des exportations textiles en hausse de 16 % à 2 milliards de dollars l’an passé, le Pérou célébrait du 22 au 24 avril à Lima son industrie de la mode avec le salon PeruModa. Une session dont l’affluence record marque l’intérêt croissant des professionnels internationaux pour ce marché qui bâtit sa réputation sur la qualité de ses productions.


Le salon PeruModa 09 de Lima

Le salon a réuni cette année 450 exposants, une centaine de plus qu’en 2008. Une offre principalement locale à laquelle est venue s’ajouter une quinzaine d’entreprises colombiennes. De nombreux salons étrangers avaient également fait le déplacement. Les visiteurs ont ainsi pu rencontrer les représentants des Américains Magic Show, Material World, Moda Manhattan et Spes-Expo, du Chinois Hong Kong Trade Show, du Mexicain Intermoda et du Français Éclat de Mode. Du côté des visiteurs, le salon aurait attiré plus de 8 500 professionnels. Les organisateurs notent une croissance du nombre d’acheteurs étrangers, avec 860 représentants pour cette édition contre 600 l’an passé.


Le salon PeruModa 09

La session 2009 de PeruModa a également été l’occasion pour la mode péruvienne de récompenser ses jeunes talents, avec la quatrième édition de son concours de jeunes talents. Une hausse qui témoigne de l’attraction croissante du Pérou sur le marché international du textile. Les récompenses pour le prêt-à-porter ont ainsi été remises au styliste Giancarlo Gallo dans la catégorie Alpagua, et à Angela Huaman dans la catégorie coton. Le prix Luces est pour sa part allé à Alejandra Bontà.


Le styliste Giancarlo Gallo accompagné de la ministre du commerce extérieur Mercedes Araoz

Le tout sous l’œil d’un jury international notamment composé de Christine Brooks de la Washington Fashion Chamber, Shawn Hazan de Moda Manhattan, et de Milton Dos Santos du salon Prêt-à-porter Paris, qui avaient convié PeruModa lors de leurs dernières sessions. Un partenariat dont le salon péruvien n’est pas peu fier, tout comme la ministre du commerce extérieur Mercedes Araoz, qui ne manque pas de l’évoquer pour mieux souligner la qualité des productions péruviennes. Car c’est bien l’image d’une industrie aussi créative que moderne, dotée des dernières technologies du textile et d’un savoir-faire remontant à l’Antiquité que le pays veut montrer.


La styliste Angela Huaman

De fait, si le pima, la vigogne et l’incontournable alpaga étaient naturellement très représentés sur les 17 000 mètres carrés de stands du Pentagonito lima, c’est surtout l’image d’une industrie polyvalente qui était mise en avant. Outre les collections des stylistes locaux parmi lesquels Luccia Cuba, Amaro Casanova ou José Miguel Valdivia, le salon accueillait en effet les plus gros producteurs locaux de textile et d’habillement, dont Creditex, Nettalco ou encore Hialpesa.


Créations (de gauche à droite) de Luccia Cuba, José Miguel Valvidia et Amaro Casanova

Une véritable vitrine nationale, donc, que plusieurs marques mondiales étaient venues découvrir. La France ne faisait pas exception, des représentants de Celio, du Bon Marché et plusieurs autres griffes tricolores ayant ainsi traversé l’Atlantique pour rencontrer les professionnels locaux. Les autres pays européens comptaient également sur place plusieurs représentant. A l’heure où le Pérou vient de s’accorder coup sur coup pour un libre-échange avec les États-Unis et la Chine, et travaille à faire de même avec l’Europe et l’Australie, le pays compte bien avec PeruModa avoir marqué les esprits.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com