×
Publicités
Publié le
25 mai 2022
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Recyclage: le japonais Teijin Frontier dévoile un nouveau procédé pour le polyester

Publié le
25 mai 2022

Le groupe industriel textile Teijin Frontier a présenté le 24 mai une nouvelle technologie permettant de recycler les fibres de polyester coloré sans en amoindrir la qualité. Composant 52 % de la production mondiale de fibre, l'offre de polyester n'est pour l'heure composée qu'à 15 % de polyester recyclée. Parmi les freins figurent la coloration des matériaux à transformer, élément perturbateur qui amoindri pour l'heure la qualité des fibres recréées.


Shutterstock


C'est ce challenge qu'a relevé Teijin frontier via un nouveau système de catalyseur de dépolymérisation (ou BHET). Celui-ci permet de décomposer puis recomposer la matière, mais via un processus notamment moins gourmand en eau et énergies que les procédés les plus utilisés.

Teijin Frontier entend faire de ce nouveau processus une alternative à l'utilisation des téréphtalates de diméthyle (DMT) et d'éthylène glycol, qui sont pour l'heure couramment utilisés dans l'industrie pour transformer le polyester usagé en fibre réutilisable. Par rapport à la fonte des produits plastiques, en vue de produire notamment des bouteilles, le recours aux DMT offrait déjà une dégradation moindre de la matière première.

Les catalyseurs BHET existant avaient déjà prouvé leur efficacité pour affiner plus encore le processus, en élimant le recours au DMT entre les phases de dépolymérisation et repolymérisation. Cependant la qualité du polyester produit était encore limitée par la présence de matières parasites, comme les teintures et fixateurs. Écueil que le nouveau catalyseur de Teijin Frontier aurait désormais résolu.

Le groupe japonais annonce que le procédé va désormais faire l'objet d'une installation pilote, qui sera déployée sur son site industriel de Matsuyama, ville située au sud-est de l'archipel. Le projet est mené dans le cadre de l'initiative environnementale Think Eco lancé par le groupe textile, qui mise sur la transition de ses productions vers une offre de matériaux durables.


La méthode BHET, que Teijin Frontier cherche à perfectionner, permet d'éviter le recours aux téréphtalates de diméthyle entre les phases de déconstruction et reconstruction des polymères - Teijin Frontier



Teijin Frontier affichait sur son exercice 2021 un chiffre d'affaires de 6,83 milliards d'euros (926 milliards de yens), en progression de 10,7% sur un an. L'entreprise est spécialisée dans la vente et l'import-export de fils, tissus, matériaux techniques et pièces d'habillement, et fournit par ailleurs en fibres et textiles les industries de l'ameublement, de l'automobile et de la construction. Confrontée à la hausse du coût de matériaux, la structure table pour 2022 sur une 7,4 milliards d'euros de chiffre d'affaires (1.000 milliards de yens), ce qui constituerait une croissance ramenée à 8%.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com