Recyclage textile : une société bientôt créée pour l'éco-contribution

PARIS, 2 juil 2008 (AFP) - Trente entreprises de commerce et de l'industrie vont mettre en place une société chargée de percevoir l'éco-contribution destinée au recyclage et au traitement des déchets textiles, a indiqué mercredi 2 juillet Jean-Luc Bartharès, secrétaire général de l'Union du commerce de centre-ville.


Une femme, employée en contrat d'insertion, trie des vêtements, le 29 septembre 2005 à Pontivy - Photo : Fred Tanneau/AFP

Les actionnaires de cette société, intitulée Eco TLC, seront des enseignes de la grande distribution (Carrefour, Auchan), de grandes chaînes textiles (Galeries Lafayette) et sportives (Décathlon), des vendeurs à distance (La Redoute, 3 Suisses) et des industriels, a indiqué M. Bartharès à l’AFP.

"Maintenant que le décret relatif au recyclage et au traitement des déchets textiles est sorti, nous allons pouvoir créer cette société le plus vite possible", a déclaré M. Barthares, un des futurs responsables de Eco TLC. La société devrait être opérationnelle d’ici "fin 2008", a-t-il ajouté.

Eco TLC collectera l’éco-participation, qu’elle versera par la suite à des associations caritatives et des sociétés privées spécialisées dans le tri et le recyclage d’habillement, de chaussures et de linge de maison.

Le décret, publié le 27 juin au Journal officiel, met en place une contribution environnementale textile, souhaitée par la communauté Emmaüs. Actuellement, seulement 65 000 tonnes de déchets textiles sont recyclées, pour un "gisement" de 700 000 tonnes, selon Emmaüs.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

TextileIndustrie
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER