×
6 307
Fashion Jobs
Publicités
Publié le
17 juil. 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Regain d’activité en juin pour les acteurs du textile-habillement

Publié le
17 juil. 2021

Après avoir connu un printemps délicat, le rebond a été palpable en juin pour les distributeurs du secteur mode en France. Leurs ventes (hors VAD) ont ainsi bondi de 26,7% le mois dernier comparé à 2020, ce qui correspond à une progression de 2,7% par rapport à juin 2019, observe l’Institut Français de la Mode. C’est la première fois de l’année 2021 que l’activité d’un mois est supérieure à sa référence pré-pandémique.


Dans l'Hexagone, le secteur textile-habillement a repris des couleurs en juin - Pixabay


"Les consommateurs ont pleinement profité de la réouverture des points de vente depuis le 19 mai", commente l’IFM, qui détaille aussi les niveaux de ventes constatés selon les différents circuits de distribution. Tous ont connu une hausse par rapport à 2020. Les grands magasins et magasins populaires signent une croissance de 37,4%, devant les chaînes de grande diffusion (+31,1%) et les chaînes spécialisées (+30,2%). La progression est plus contenue pour les hyper-supermarchés (+16,5%) et les indépendants multimarques (+7,1%).

Au global, les points de vente physiques ont vu leur chiffre d’affaires augmenter de 28,1% en juin (vs 2020), alors que l’activité web a affiché une hausse moins soutenue (+7,5%).


Evolutions par rapport à juin 2020 - IFM


L’IFM précise également que l’effet calendaire positif des soldes d’été (débutés le 30 juin cette année, contre le 15 juillet l’an dernier) n’a donc porté que sur une seule journée. Un premier bilan a d'ailleurs été réalisé, et porte sur la première quinzaine de rabais: les ventes des acteurs textile-habillement ont progressé de 4% par rapport aux deux premières semaines de soldes l’an dernier.
 
"Près de 60% des distributeurs interrogés ont constaté une fréquentation plus importante des magasins, jugeant le calendrier plus favorable cette année", indique l’Institut, qui ajoute que pour les semaines de soldes restantes, les évolutions des chiffres d’affaires attendus par les distributeurs sont stables pour 40% d’entre eux. "Seuls 25% les jugent favorables (35% les jugent défavorables). En effet, les départs en vacances devraient avoir un impact négatif sur les semaines de soldes restantes".

Enfin, si l’on se concentre sur le cumulé du premier semestre 2021, l’activité des distributeurs mode en France (hors VAD) présente un bilan légèrement positif (+8,2%) par rapport à la même période l’an dernier.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com