×
Publicités
Auteur :
Publié le
26 mars 2012
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Regards sur la Chine: "La priorité des marques chinoises reste leur marché domestique"

Auteur :
Publié le
26 mars 2012

La Fashion Week de Pékin a démarré ce samedi 24 mars. Le salon Chic fête son vingtième anniversaire. FashionMag.com en profite pour proposer une série "Regards sur la Chine". Pauline Su, vice-présidente de la China Fashion association, constate l’évolution de ses vingt dernières années, mais admet que les créateurs chinois et les marques pensent en premier lieu à se développer en Chine, qui offre un potentiel énorme.


Pauline Su

FashionMag.com: Vous fêtez les vingt ans de votre concours international de jeunes designers. Quel bilan tirez-vous ?

Pauline Su: En 1993, c’était à peine le moment pour la Chine de débuter sur le chemin de la mode. C’est à ce moment que la mode et la création ont été lancées sur le marché domestique. C’est aussi l’année de naissance de notre association qui s’appelait alors China Fashion Designers Association. En 2000, le terme de designers a été supprimé de notre nom car nous avons depuis de nombreux comités pour les stylistes, les modélistes, les journalistes, les agences de mannequins….

FM: Mais quelle place revendique Pékin dans le monde ?

PS: Dès le début, notre concours a été conçu comme un podium de communication avec le monde. Sur les 32 finalistes à cette édition, environ deux tiers sont étrangers. Le jury aussi est international. Au lancement du concours, la Chine était considérée comme un pays producteur. Elle est d’ailleurs devenue le premier producteur textile du monde. Entretemps, nos marques se sont développées sur le marché chinois et parfois à l’international, surtout en Russie et en Europe de l’Est.

FM: Et le Vieux Continent ?

PS: De plus en plus de marques vont tester l’Occident mais leur véritable projet, pour 95% d’entre elles, est encore de saisir les opportunités de leur marché domestique. La Chine connaît encore une forte croissance et un phénomène d’urbanisation des modes de vie. Des groupes se constituent et lancent différentes lignes pour les consommateurs chinois. Ensuite, le marché est ouvert aux marques internationales: les grands magasins donnent ici même la priorité aux marques non chinoises.

FM: L’arrivée de Mercedes-Benz comme sponsor en octobre 2011, est-ce une consécration ?

PS: Mercedes-Benz a signé pour une durée initiale de six saisons et voit donc la valeur de notre événement en l’insérant dans son réseau de fashion weeks (Berlin, New York, Moscou etc.). C’est une nouvelle étape en quelque sorte.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com